dimanche, 7 février 2010

L'asso jumeaux et plus de Haute savoie

J'ai participé pendant quelques années au conseil d'administration (CA pour les intimes) de l'asso jumeaux et plus du 74. J'ai vécu des choses fortes dans et avec ce groupe. Samedi, je suis allé à l'AG (Assemblée Générale) et j'ai pu revoir tout le monde. Je veux dire tout le plaisir que j'ai eu de les revoir, combien elles s'investissent et combien elles peuvent être efficaces pour l'asso. Comme leur pudeur naturelle les empêche de le crier sur tous les toits, je m'en charge :-) . Je me demande toujours quelle est ce petit supplément d'âme qui fait que ça marche entres elles et à l'époque entre nous. De voir cet engagement autour du bien commun qu'est l'asso dans le respect de l'action de chacune. Je les trouve admirables tout simplement. Elles ont été importantes pour moi et le resteront.

Pendant cette AG, j'ai aussi pu rencontrer les nouvelles têtes. L'asso se renouvelle et c'est bien ainsi. C'est le gage d'une vitalité certaine, de l'envie de rendre un peu ce que d'autres ont apporté par leur encouragement et leur dévouement. Je veux dire aussi que c'est bon de voir de nouvelles têtes car si tous, individuellement, nous sommes irremplaçables, l'essentiel est que l'asso continue de vivre et de faire ce pourquoi elle a été créé.

Longue vie à l'association jumeaux et plus de haute-savoie.

samedi, 17 octobre 2009

Devoir supplémentaire

Les devoirs ne sont pas obligatoires en élémentaire mais ils existent! C'est ainsi et les profs sont mesurés sur ce point. Hugo les fait et comme il comprend et maitrise ce qu'on lui demande de faire tout va bien. Hier donc, les devoirs allaient bon train et Hugo était concentré. Nous lisons dans son cahier de texte qu'il doit effectuer un travail supplémentaire quand il le souhaite à la maison ou en étude à l'école. Bien parti, maman décide qu'il doit faire une partie de ce travail tout de suite. Et là le drame a commencé (avec la voix journalistique caractéristique). Hugo s'est crispé autour de ce travail qu'il n'avait pas prévu de faire, maman s'est crispée d'entendre Hugo manifester son refus larvé de le faire alors qu'elle ne voyait pas vraiment le souci de ces devoirs supplémentaires. Je me suis crispé à mon tour de voir tant de crispation et de tension et en a rajouté une couche! Jusqu'à ce que je décide de stopper cette situation, Hugo ayant perdu toute sa concentration et pleurant de rage qu'on l'oblige à faire quelque chose qu'il n'avait pas décidé. Je rassurais maman sur son engagement de maman à faire de son fils un beau garçon intelligent et bien élevé! Je lui proposais qu'au lieu de l'obliger à faire le truc quand on le désirait nous, de lui demander de le faire dans un laps de temps raisonnable mais qu'il décide du quand il veut le faire, le croyant tout à fait capable de gérer son affaire seul.

Cela m'amène plusieurs observations. D'abord, Hugo est remarquable de pugnacité dés lors qu'il sent que la situation n'est pas juste. Il a ce don de discuter et d'argumenter encore et encore tel un vieux diplomate rompu aux négociations internationales, et pourtant il ne parle que le français ;-) , ce qui a le don d'énerver. Hugo ne lâche pas le morceau et il ne le fait que lorsque la situation ne lui semble pas conforme à ce que ses parents lui expliquent, ce qui m'amène à la seconde observation. Nous lui avons imposé de faire quelque chose en plus, sachant qu'il savait faire ces exercices, mais, en oubliant que ce n'était pas le moment pour lui. Nous nous sommes retrouvés piégés avec Hugo comme otage. Aveuglés par notre vécu, notre volonté d'efficacité pour le bien de notre garçon, pour aller vite parce qu'il sait. Une belle manifestation de notre inconscient je trouve. En faisant cela, nous avons quelques peu marchés sur nos grands principes de respect, de patience et d'écoute. Ma troisième observation est de me dire que cette attitude que nous avons eu est déresponsabilisante et contre-productive. En lui posant clairement ce que nous voulons et en définissant des limites de temps, je me suis senti pleinement dans mon rôle de parent, de papa et d'individu.

Lorsque j'ai posé clairement ce que nous voulions, Hugo a souri et il m'a dit d'accord. Nous verrons bien, j'ai confiance en lui :-) .

lundi, 31 août 2009

La fin et le début

Voilà, les vacances se terminent! C'est toujours un peut comme cela, un éternelle recommencement! L'été s'est bien passé. Les coquins ont commencé par aller à la maison de l'enfance. OK ils préfèrent l'école mais bon ils ont résisté et au final je pense qu'ils se sont bien amusés d'autant que la maison de l'enfance de la Calamine est très bien! Ensuite nous sommes partis un peu en vacances, faire les incontournables ma belle-mère et ma mère! Les coquins nous ont bien aidé je dois dire surtout pour ranger les lauses chez Mima (Ma maman). J'adore les voir se manifester spontanément pour aider, pas tout le temps :-) , mais quand même!!! Et après on peut jouer au jet d'eau (photo censurée)! Et puis, nous avons pris beaucoup de plaisir à la mer du coté de Montpellier en compagnie de copains qui étaient venus dans le coin pour leur vacances. Les enfants étaient ravis et nous aussi :-) ! Et nous sommes rentrés.

Margot et Hugo aidant à ranger les lauses

Ils ont encore grandi pendant ces vacances. Hugo met en pièce sa figurine de plus en plus rapidement juste en jouant avec. Faut dire que la figurine n'a pas été conçue pour de telles traitement (vibrations et accélérations plus ou moins fortes). Cela va revenir chère en "Power"! Je dois trouver un autre type de figurines comme les barbies de sa sœur, les jambes semblent plus robustes mais c'est sa sœur qui ne veut pas lui prêter! On lui couperait les cheveux et on lui mettrait des balafres sur le visage, le pied :-P !!!! En parlant de ma fille, hier soir, à l'heure de l'extinction des feux, j'entends un "papa encore une minute j'ai pas fini ma page!" Margot lit des bouquins, j'hallucine, à son âge tout ce qui m'intéressait c'était de jouer aux Légo!!!

Bref, le temps passe et c'est toujours un plaisir d'être avec eux. Jeudi, ils rentreront en CE1! C'est le début d'une nouvelle année, d'une nouvelle aventure! Je les accompagnerais ce jeudi, je les accompagnerais avec amour, confiance et bienveillance. Une fois les classes et les profs trouvés, je téléphonerais à ma douce pour lui raconter comment ses enfants sont rentrés. Et ce sera reparti pour une année riche en découverte. Vive la rentrée!!!!!!!

jeudi, 23 juillet 2009

Hugo et les dernières gouttes

Depuis qu'Hugo n'a plus de couches, il nous laissait des slips imbibés d'urines et cela allait jusqu'à mouiller le pantalon. Au début, nous pensions qu'il était tellement prit par ce qu'il faisait qu'il s'oubliait! Pourtant, c'est simple pour un gars d'aller faire sa petite affaire tout de même. Je pense qu'au début c'était vrai, Hugo ne serait pas Hugo s'il n'était pas littéralement absorbé par ce qu'il fait. Mais après quelque temps, de nouveau les slips et de temps en temps jusqu'aux pantalons étaient mouillés bien mouillés. J'étais dans l'incompréhension et l'énervement pour ne pas dire la crispation, je ne comprenais pas pourquoi il laissait ces putains de dernières gouttes qui au fur et à mesure finissait par mouiller jusqu'au pantalon. Je m'emportais en lui disant que cela suffisait, qu'il était grand maintenant et que si ça continuait nous allions voir un médecin mi-crispé mi-désemparé. Peut être pouvait il y avoir un problème physique après tout, pensais-je. Et puis à force de discuter avec Hugo et de l'écouter vraiment, attention cela va devenir quasiment médical :-), je compris qu'il n'appuyait pas sur sa vessie pour expulser les dernières gouttes et que du coup elles finissaient dans le slip et non dans la cuvette de toilettes! Comme quoi, une chose qui m'apparaissait logique et naturelle ne l'est pas forcément.

J'ai eu droit à son regard de compréhension et je crois que désormais il a compris la base! Cette incompréhension a duré des années avec son lot d'agacements et de cris. Une chose que je retiens est que la patience est une vertu cardinale et dans ce domaine mon fils est un test fabuleux :-D !!! Je crois que s'il y a une chose que je dois comprendre avec lui c'est bien la patience.

mercredi, 22 juillet 2009

Une artiste à la maison

Figurez vous que Margot a participé à des concours de dessins et elle a gagné :-) ! On sait bien ce que sont les concours, on y joue en sachant que l'on ne sera pas choisi, ce sont toujours les autres... Et bien c'est pas vrai!!! Ma fille en est l'exemple type. Elle a gagné le concours consacré au phare de Chambéry ainsi que celui de Charlotte au fraise et que même son dessin et ben y va passer dans le charlotte au fraise n°21! Si c'est pas de la célébrité ça, je m'y connais pas! Bref, le début d'une grande carrière dans le dessin!

Ma fille est appliquée et c'est une artiste dans l'âme. Constamment, elle écrit, elle dessine, elle plie, elle colle, elle peint, il lui arrive même d'utiliser la terre pour faire des poteries. Elle aime toucher, manipuler les matériaux pour faire œuvre d'artiste. Bon, vous me direz c'est formidable, oui, si elle ne s'éparpillait pas jusqu'au salon, que même je crie un peu parce que bon, le salon et plus particulièrement la table basse c'est pas un atelier de découpe ou de peinture. Après lui avoir exprimé mon désaccord, elle me fait un "oui papa" un peu contrit mai bon c'est pas pour cela qu'elle s'arrête d'utiliser la table basse :-D !

Je découvre chaque jour que les enfants voient les choses importantes pour eux avec tellement plus de clarté, de spontanéité et d'énergie. Ils vont à l'essentiel pour eux-mêmes sans peur de décevoir, en confiance. C'est pour moi une source intarissable de questionnement sur ma propre condition d'homme enfermé dans des fonctionnements qui l'empêchent d'aller à l'essentiel.

Margot me montre la voie que j'oublie trop souvent.

dimanche, 5 juillet 2009

La fête des mômes à Chambéry

Vendredi, premier jour des vacances, nous sommes allés à Buisson rond pour participer à "la fête des mômes" et pouvoir ainsi jouer et voir les spectacles. Ce fut un moment sympa, je crois que les enfants ont bien apprécié. Nous avons beaucoup aimé le premier spectacle qui était un spectacle d'acrobaties sur fond de torride histoire d'amour (la carriole bougeait bien à la fin). Il y avait notamment des acrobaties aériennes à la corde lisse superbes. Bravo au cirque de la cabriole pour le moment passé et merci à la mairie de Chambéry pour cet après midi.

lundi, 18 mai 2009

Blogueuses en herbe

Les enfants grandissent et entrent petit à petit dans le deuxième monde, le monde du numérique. Une petite révolution vient d'arriver avec la création de blog par les enfants d'amis. Bien entendu, en tant que parents toute de suite vient la problématique de la diffusion des contenus et de leur accessibilité sur la toile et la crainte de voir les enfants dépassés et entrainés par des esprits malveillants. Comme j'ai des enfants qui vont finir par passer par là et comme j'apprécie ce que les blogueuses en herbe manifestent dans leur blog, je me suis inscrit sur le site de skyrock et je suis devenu Skyblogueur. Moi, oui moi, qui à l'époque où les skyblogs ont commencé, me gaussait du haut de mon mètre soixante les bras levés sur une chaise, trouvais cela sans grand intérêt. Depuis, le temps a passé, et je trouve que c'est un magnifique premier espace d'expression sur internet pour les ado et pré-ado. M'inscrire m'a permis de regarder comment cela se passe de l'intérieur afin de voir ce que propose skyrock en matière de gestion du blog, des données personnelles et des outils de protection contre d'éventuels esprits dérangés et/ou malveillants.

D'abord, il faut savoir que le tutoiement est de rigueur alors toi qui me lis si tu ne le supportes pas passe ton chemin ;-) ! L'interface utilise le tutoiement ce qui fait bizarre au début pour un vieux comme moi enfin pour un parent quoi :-D ! Et puis, sur les Skyblogs, tu es un "mec" et une "nana", bien dans ton corps et dans tes cheveux!!!!! Bref, après avoir pris connaissance des conditions générales d'utilisation des skyblog ou CGU, me voici entré, que dis je, propulsé dans la grande famille des skyblogueurs. Premier truc qui me choque, c'est justement les CGU qui, à lire pour les vieux/adultes/parents relève déjà d'un masochisme avancé, mais pour les ado c'est carrément transparent, ça n'a pas d'existence. Pourquoi ne pas faire un résumé SUCCINCT et EXPLICITE renvoyant au document exact pour les ados. Je pense qu'un peu d'éducation sur et pour l'utilisation de ce genre de service "gratuit" sur internet serait bénéfique pour les ados et serait un bon départ concernant les risques, dangers et droits sur internet même s'ils ressemblent furieusement à ceux de la vraie vie! Yo!

Je trouve l'interface utilisateur épuré pour ne pas dire assez sommaire mais finalement bien adapté quand on est jeune blogueur/blogueuse. C'est simple et direct. Le paramétrage, notamment, se concentre sur la validation des commentaires qui se trouve dans l'onglet "Mes paramètres". L'interface possède plusieurs entrée pour faire une même action. Par exemple, j'ai trouvé de particulièrement marrant et adapté l'interface pour écrire un nouvel article. Cela va à l'essentiel avec, notamment, la possibilité de modifier les couleurs de texte et de fond de texte. Je me dis qu'il n'y a rien de mieux pour l'expression de sentiments instantanées et brutes. Trop pas quoi!

Je finirais en disant que ce qu'en font les blogueuses en herbe que je connais est fort intéressant et me renvoie à mes candeurs d'ado :-) ! De plus, cela peut être un moyen supplémentaire de dialogue, d'échange et de découverte pour et avec les parents.

vendredi, 6 mars 2009

7 ans

Cela fait 7 années que mes enfants sont sorties du ventre de leur maman. Sept premières merveilleuses années. Les voir grandir avec cette confiance dans les yeux quand ils vous regardent est renversant. C'est une aventure fabuleuse pour le papa que je suis.

Margot a 7 ans. Elle est rentrée en CP. Hugo aussi. Ils sont dans deux classes différentes. Ils sont contents d'y aller. A l'école ça roule. Ils deviennent petit à petit lecteurs, Hugo a même lu un livre dans ses anciennes classes de maternelle! Pascal, son maitre d'alors, lorsque je l'ai interrogé sur sa "prestation", m'a expliqué qu'il n'était pas tendu mais joyeux d'être là et qu'il avait mis les intonations! Je suis impressionné :-) !

Margot 7 ans J'aime la sensibilité de Margot quand elle s'exclame devant la télé en voyant quelque chose ou quelqu'un : "comme il est beau!". Cette manière de dire, d'exprimer sa sensibilité avec tant de fraicheur et de naturel. Et lorsque ma fille se met à rigoler, c'est l'innocence qui s'exprime. Je savoure son rire désarment qui va droit au cœur. Ses chouinement larvés sont capables aussi de prendre la tête velu! Margot adore que je la prenne par les pieds au sortir de notre lit qu'elle rejoint le matin afin de l'amener jusqu'au canapé. Coquine elle est, coquine elle reste! A part cela, Margot est toujours aussi féminine. Elle expérimente avec bonheur toutes ses facettes, de la coiffure jusqu'au fringue en passant par les attitudes. Je crois que Je resterais étonné par tant de femme en elle surtout que sa maman n'est pas vraiment passionnée par le maquillage. Margot est une princesse qu'on se le dise! Bon anniv ma fille (à son age on aime bien raccourcir les mots).

Hugo 7 ansHugo vient de perdre sa première dent. Il aime plus maman que moi mais il me préfère pour faire du sport parce que maman elle fait pas de sport même si ce serait bon pour elle. C'est pas moi qui l'ai dit!!! Il est capable de se captiver pour un truc et rester le pantalon en bas des genoux le cul à l'air jusqu'à ce que ce que ses parents lui indiquent que ce n'est plus le moment et cela peut durer longtemps assurément! Hugo considère le temps comme secondaire. Sinon, c'est un mec. Le rangement c'est toujours pas son affaire. Il vous laisse tout en plan mais quand je dis en plan c'est en plan. Sa sœur n'est pas loin de faire la même chose du reste mais gentiment et avec tellement plus de tact! Il a un esprit analytique et il réfléchi bien. L'autre jour, nous avons joué au dame et il s'est très bien défendu le bougre. Il a compris les bases. Bon d'un autre coté, il est plutôt du genre à faire des trucs sans réfléchir, un mec quoi! Bon anniv mon fils.

Au fait, j'ai trouvé une réponse à ce profond questionnement qui est le pourquoi Margot est l'archétype d'une fille et qu'Hugo celui d'un garçon, et bien parce que!

samedi, 6 septembre 2008

"Papa razzo"

la rentrée en CP

Ca y est, c'est fait, les coquins sont entrés en CP. Premier pas dans le système scolaire. Margot a une maîtresse et Hugo a une maîtresse aussi! En compagnie de leurs copains et copines les voila partis pour au moins dix années d'école.

Les temps changent, la révolution numérique est en marche avec tous ces parents derrières leurs appareils, on se serait cru à une séance photo dans un grand studio parisien! J'étais de ceux là :-) . Cependant, des choses demeurent immuables comme ces sourires tout à la fois gênés et énigmatiques.

Que deviendront ils?

Margot en CP

Hugo en CP

dimanche, 29 juin 2008

Ils grandissent

Quel lieu commun me direz vous. Et vous avez raison. Mais de temps en temps, en fonction de ce qu'ils disent vous réalisez qu'ils évoluent et progressent. Hugo, récemment, me disait qu'il allait devenir vétérinaire ingénieur conjugué d'un autre truc dont j'ai oublié le nom, tout un programme! C'est la première fois que je l'entendais se projeter dans l'avenir. Cela m'a étonné mais après coup quoi de plus naturel de commencer à entrevoir son avenir et de savoir ce qu'on veut être plus tard. Enfin, ils sont acceptés en CP pour l'année prochaine et ont déjà visité leur école et leur classe. C'est pas bien difficile puisque l'école primaire est en face de la maternelle! Leur année s'est bien passée.

Hugo est toujours aussi content et mauvais joueur en cette fin d'année scolaire. Il a fait de gros progrès avec son corps. Il se sent mieux dedans et j'en tiens pour preuve qu'il a appris à faire du vélo en quelques minutes il y a trois mois. Il était prêt voilà tout. Avec Hugo cela fonctionne comme ça! Cela ne l'empêche pas de vouloir me tuer quand il est très frustré, que je ne suis plus son père quand il l'est un peu moins et de me faire des câlins quand il est content. Bref, la vie au quotidien quoi :-) .

Margot aussi est contente et toujours un peu manipulatrice. Une vraie petite fille!!! Elle suit son petit bonhomme de chemin. Elle est régulière à la différence de son frère. Elle adore les arts plastiques. Elle n'arrête pas de dessiner, colorier, peindre, découper et même travailler la terre. C'est magnifique. Ce qui ne l'empêche pas, tout comme son frère mais à sa manière, d'exprimer son mécontentement et ses frustrations. Elle c'est plutôt chuinement et compagnie et c'est nous qui sommes frustrés :-) .

MAJ : J'avais oublié de vous dire que Margot veut grandir très vite en fait car elle m'a dit l'autre jour avec ses grands yeux de petite fille, je cite : "Papa, je veux me marier avec toi!". Œdipe quand tu nous tiens!

mardi, 22 avril 2008

Rangement ordinaire

Dimanche dernier était consacré au rangement de la chambre des coquins. Elle avait atteint un niveau de bordel suffisant pour avoir envie de la ranger! Bref, d'un commun accord, ma douce et moi, nous nous sommes introduits subrepticement dans le capharnaüm absolu! Nous sommes arrivés à poser nos augustes fessiers non sans avoir poussé des trucs plus ou moins en un seul morceau. Bref, nous voilà partis pour une séance de rangement en règle. Au bout de 10 minutes, Margot arrive pour voir ce que nous sommes entrain de faire. Et puis, comme elle aime bien faire des choses en groupe elle se joint à nous. Le rangement continue!

Tout d'un coup, exaspéré de voir tout le caillons, je décide de m'en aller de cette chambre pour l'exorciser surtout qu'Hugo joue... avec un truc que je viens de ranger! Je m'emporte et lui dit que je ne suis pas content et que je veux qu'une fois fini de jouer avec un jouet il le RANGE avant d'un prendre un autre! Le calme revenu, je reviens plus fort et décidé que jamais à ranger en profondeur la chambre avec les filles qui sont restés stoïques et qui avancent elles, pas comme le BPDF qui perd ses nerfs!

Faut dire qu'on a doté la chambre de pleins de boites, tiroirs et autres étagères pour RANGER! Facile quoi, les repères pour les enfants tout ça! Enfin, le chantier avance bien et il me vient l'idée saugrenue de proposer à Hugo de venir ranger sa chambre. Là, mon fils me regarde dans les yeux avec un grand sourire et il me fait : "Non papa pas là!". Et le voilà reparti avec le personnage qu'il a dans les mains et dans son monde imaginaire. Et la BMDF et le BPDF de partir dans un grand éclat rire.

Au final, la chambre était d'aplomb en 1 heure et sans Hugo. J'imagine qu'avec lui en plus, on aurait mis moitié moins de temps ;-) ! Un jour sans doute, un jour...

jeudi, 6 mars 2008

Les six ans de Margot et d'Hugo

C'est aujourd'hui que Margot et Hugo ont 6 ans. Ils sont en math sup (4ème année de maternel quoi!). C'est incroyable comme les enfants grandissent. Ils changent si vite. Cette année, je me contenterais de leur dire combien je suis heureux d'être avec eux. Ils transforment ma vie Zen me mettant devant mes propres limites mais aussi en me permettant de leur exprimer qui je suis en les accompagnant. Avec eux, c'est juste une question d'émotion, de vibration, de sensibilité, d'ouverture, de découverte, de tristesse et de joie :-) ! Ils m'apprennent à m'accepter comme je suis car tout simplement ils sont!

PS : Oui, je suis en retard, et alors, c'est pas pour rien que je suis farfelu ;-) !

samedi, 2 février 2008

Histoire du soir bonsoir

Billet décalé de quelques jours :

Margot

Ce soir Margot est très contrariée et chouine car l'heure de l'histoire est passée et qu'elle veut quand même écouter une histoire. Ce soir, c'est maman qui s'en occupe. Et maman est fatiguée et l'heure est passée et ils ne sont toujours pas en pyjama et les dents brossées. C'est un de ces soirs qui basculent dans la tragédie car Margot désormais pleure toute les larmes de son corps sachant qu'elle n'aura pas d'histoire! Enfin, bien que les cris soient présents et le visage tordu par la douleur, les joues restent bizarrement sèches ;-) !

Ce soir, j'ai décidé que l'histoire n'aura pas lieu et j'ai pris Margot dans mes bras. Comme l'explique Catherine, la crise a duré 10 minutes tout au plus. Margot s'est calmée. Margot a accepté qu'elle n'aurait pas d'histoire ce soir. Elle a gagné un jeu de tête en bas sur mes genoux improvisé suivi de très près par son frère qui a entendu les cris de joies cette fois-ci! Pas fou le coquin!

Hugo, ce soir, a tout juste eu un haussement d'épaule de déception avant de continuer à jouer avec son personnage.

Ce soir, j'ai compris toute l'importance d'accepter, que dis je, d'accueillir la frustration de ma fille. Je me suis senti sans remord et apaisé. Je me suis senti libre car je n'étais plus coincé entre mon désir de tranquillité et celui de faire plaisir, ces sentiments, qui, la plupart du temps, me pourrissent la vie. Je me sens mieux car je me libère de mes sentiments contradictoires, je pose une limite claire à ma fille et je libère le moment de l'histoire d'une importance qu'il n'a plus!

MAJ : Margot a fait pipi au lit la nuit suivante ce qui est très rare. Faut il y voir une relation de cause à effet!...

MAJ 2 : Ma fille vient de me dire dans un sourire qu'elle ne voulait pas d'histoire aujourd'hui. Une fois en pyjama, elle m'a pris la main et m'a emmené sur le lit pour qu'on joue à la tête en bas sur mes genoux. Un moment joyeux :-)

lundi, 28 janvier 2008

Une viande monumentale

Nous parlions, ce midi, mes enfants à moi, en attendant maman, de la viande que nous étions en train de manger :

"Hugo : quel est l'animal qu'on a tué papa?"

"Margot : Oui papa, on mange quel animal?"

"Papa : Je pense que c'est du veau!"

"Hugo : Ah c'est le bébé de la vache. C'est bon!"

Papa dans sa tête : Oui il a raison, on mange des bébés et c'est une réalité.

Margot : "Tu sais papa, il y a des gens qui sont allergiques à la viande!"

Papa : "Ah bon?"

Hugo : "Oui papa, il y a des gens qui n'aiment pas le porc! Ce sont les monuments!"

Papa en cours de décryptage : "Les Monuments?"
Quelques secondes plus tard d'une intense computation : "Hugo, ce ne sont pas les monuments mais les Musulmans!"

Et papa de tenter d'expliquer qui sont les Musulmans et que ce n'est pas allergique ni un problème de goût :-) mais une interdiction pour eux de manger du porc.

Mamaaannnn arriiiiive...

samedi, 13 octobre 2007

Tu m'écoutes?!

Le weekend dernier, j'ai participé à un stage sur la parentalité. L'intitulé du stage est "vivre en famille" et c'est un titre qui me plaît bien. Ce stage était animé par Catherine Dumonteil Kremer l'écoutante! Quel plaisir de la rencontrer enfin. Mais j'en parlerais après.

Je veux parler de ce stage comme quelque chose d'enrichissant, de surprenant, de nourrissant. Nous étions 10 personnes venues pour trouver une façon plus respectueuse de vivre en famille! Je ne suis pas déçu et même je suis enthousiaste. Je suis enthousiaste car j'étais prêt à accueillir, que dis je, à embrasser le contenu de ce stage. Je comprends avec plus d'acuités ce que je veux donner à mes enfants et aux gens importants pour ma petite personne. Nous avons abordé durant ce stage une technique de communication qui se nomme "l'écoute active".

Je me souviens qu'en début de stage lorsqu'elle a demandé de choisir une de nos qualités importantes, je me sentais de dire un truc du genre : "Une de mes grandes qualités, et dieu sait que j'en suis bouffi, est l'écoute! Je pense savoir écouter (Je voulais la jouer humble au début :-) )". La journée du samedi était dédiée à l'écoute active. Croyez-le ou non mais je me suis senti bête lorsque j'ai réalisé qu'au final je n'étais pas si écoutant que cela avec les personnes importantes pour moi. A ce propos, nous avons fait un exercice qui m'a perturbé ce samedi. Nous étions l'un en face de l'autre et durant 1 minute, et à tour de rôle nous devions discuter en face à face avec l'un qui n'était pas attentif à la discussion. La personne non attentive devait regarder ailleurs, discuter avec quelqu'un d'autre, etc. J'ai été incapable d'aligner deux mots cohérents. La minute suivante, le jeu consistait à se tenir devant la personne sans aucune expression particulière. Et là encore, me trouvant dans la peau de celui qui devait écouter, il m'a été difficile d'écouter tant je devais me concentrer comme un forcené pour n'avoir aucune expression. Tout cela pour dire qu'en réalité les mots ne représentent que 7% de notre communication le reste se fait avec notre attitude corporelle. Étonnant non?!

Comme le noir ne peut se passer du blanc, l'écoute active s'accompagne de l'affirmation de soi. Après avoir écouté les difficultés de l'autre, j'exprime ce que je pense sans jugement. Et là, on touche du doigt nos propres limites et surtout le fait qu'il faut beaucoup travailler intérieurement pour écouter sans juger, pour se positionner sans blesser. C'est un travail qui me passionne pourtant. Se libérer des jugements de valeur, assouplir ses attitudes et prendre conscience de ce qui est important pour soi. Comprendre que les autres ne nous veulent pas de mal, enfin pas tous :-D , juste reconnaître leur souffrance même si des fois c'est velu!

Le dimanche a été consacré à la pose de limite et la gestion des tensions dans la famille par le jeu. Et j'ai compris pourquoi Catherine, je la tutoie maintenant passque jle vo bien :-D, s'est ennuyée à écrire son bouquin sur le jeu "Jouons ensemble". Mon coté Nicole blonde à forte poitrine sans doute!!! Bref, c'est avec délice que j'ai vraiment découvert que le jeu représentait un moyen efficace de détendre les atmosphères parfois très énervées de la maison. Une nouvelle fois, ce stage m'a permis de clarifier mes positionnements et me donner des clés, des leviers importants pour que les conflits se passent plus dans la bonne humeur qu'en guerre de tranchée!!!

En résumé, pour les parents qui se posent des questions sur l'éducation de leurs enfants, je ne peux que leur conseiller ce stage. Les prochaines dates se trouvent dans ce billet de Catherine Dumonteil Kremer. Je finirais par cette phrase de Catherine qui résonne encore dans ma tête tellement je la trouve juste et qui est de "prendre du plaisir à vivre ensemble"'

samedi, 25 août 2007

Au magasin de chaussures

Ah! les enfants sont formidables. Aujourd'hui nous sommes allés acheter des chaussures pour nos coquins. C'est toujours la même chose. Foutue société de consommation, nous avons le choix, ce maudit choix. Des kilomètres de rayons, pour trouver LA paire rêvée, celle qui va faire de vous un champion ou une princesse. Bref, c'est toujours un moment à la fois stressant - le nombre incalculable de fois où la demoiselle va revenir sur son choix de départ - et marrant en fin de compte. En fait, j'aime cela et je ne sais pas pourquoi. C'est dans ces moments là où je me dis que j'ai l'âme d'un vendeur comédien. Sans imposer mais sans vergogne, je vante les mérites de telle ou telle godasse en fonction de mes goûts et des goûts de mes chers petits. Tel un marin, je navigue dans leur imaginaire en vantant la couleur, le héros sur la chaussure, la forme fuselée ou les étoiles brillantes de mille feux. Quelques fois, les situations ressemblent à de vraies scènes de théâtre, oscillant entre tragédie grecque et farce! Et ce faisant, je me rends compte de l'importance que cela revêt pour eux. Alors, on essaie de prendre le temps dans les magasins même si quelques fois, nous nous énervons et nous crispons pauvres parents que nous sommes. Bref, cette fois-ci c'est Hugo qui nous a "obligés" à y aller compte tenu de l'état de sa seconde paire d'été foutue, fallait bien la remplacer...

Lire la suite...

vendredi, 27 juillet 2007

Des mots d'enfant

Billet oublié un jour de juin 2006.

Quelques fois dans la bouche des drôles sortent des mots touchants, désarmants, marrants. Alors, je me jette sur mon stylo et ma feuille de papier et j'écris comme pour me rappeler que moi aussi j'ai eu cet âge. Cet âge où les mots commencent à avoir une signification, cet âge où les mots sortent parce qu'ils sont logiques, cet âge où les idées exprimées ne sont pas touchées par la flèche du temps!

Hugo en sortant de l'école et me regardant fièrement : "Papa, t'es mon petit champion!"

Margot en allant à la gymnastique et répondant à mon envie de faire des roulades sur les tapis : "Papa, t'es encore un petit peu grand!"

dimanche, 24 juin 2007

Mot de Margot

Entendu ce soir. Mots de Margot pour terminer son histoire de poissons : "Et les petits poissons naissent le jour de leur anniversaire!".

dimanche, 17 juin 2007

Shrek troisième du nom!

Nous sommes allés voir Shrek 3 en ce dimanche matin avec nos coquins. Le dessin animé était savoureux à souhait et doit même être réexaminé pour comprendre toutes les subtilités tellement les références sont nombreuses et marrantes. C'est franchement génial. Les comtes sont revisités et adaptés pour notre époque. C'est du beau boulot. Les mecs de chez dreamworks ont bien dû s'éclater à relire tous les comtes de Grimm, d'Andersen, de Perrault et des autres!!!

Pour finir, j'en parle dans la catégorie "père de jumeaux" car sans dévoiler l'histoire, Shrek et Fiona sont les heureux parents de triplés! Je ne peux que le souligner et me faire le porte-drapeau à mon humble niveau de papa de jumeaux de la cause des multiples ;-) ! La situation est vraiment bien décrite, je soupçonne un des concepteurs de Shrek d'être parent de triplés, c'est pas possible autrement :-D ! Aussi, l'occasion est trop bonne pour mettre en lumière un article concernant la condition de papa de triplés ;-) (lien découvert sur le site les doublezamours.

Bonne fête papa

Perso, les cadeaux sont beaucoup moins importants que leurs mines réjouies, et toute la tendresse du monde dans leurs yeux quand ils vous récitent leur "polésie" :-) ! Cela me rempli d'amour et me fait oublier l'espace de ces instants leurs facéties :-) !

- page 2 de 4 -