Tcheky Karyo, François-René Duchâble et Sandrine Sutter

En ce moment, je vais voir des concerts qui me transportent. A commencer par celui donné pour les 70 ans de la MJC où Tchéky Karyo est venu chanter. Ce fut une soirée magique où j'ai découvert un chanteur magnifique accompagné de musiciens hors pairs. C'est un artiste accompli. Il nous a lu un extrait de poème d'un artiste venu juste avant le concert pour lui montrer son travail. Il m'a subjugué quand il s'est assis au bord de la scène pour nous chanter A capella avec une guitare sèche un morceau. En mettant en avant ces musiciens et en revenant nous faire un bis qui n'était pas prévu parce que les spectateurs étaient debout et en redemandaient, j'ai aimé ce bel artiste. Ta voix douce et puissante m'a touché au cœur! Merci

Et puis, hier en début de soirée, nous sommes allés voir le concert donné généreusement pour la rénovation du théâtre Charles Dullin par François-René Duchâble et Sandrine Sutter. Il est difficile d'exprimer par des mots quand quelque chose d'extraordinaire se produit, quelque chose qui vous touche profondément et vous chavire. François-René Duchâble est un pianiste rare. Les notes qu'il jouait étaient comme une rivière qui s'écoule tantôt paisiblement tantôt avec force. J'avais l’impression que les notes coulaient du piano, débordaient de celui-ci comme s'il ne pouvait pas les contenir! Ces mains que j'ai longuement regardé couraient sur le clavier avec cette facilité qu'ont les personnes au sommet de leur art. Je n'ai rien vu d'aussi juste, d'aussi plein, d'aussi total. Il s'est fait accompagnateur aussi en mettant en lumière Sandrine Sutter, Carmen flamboyante (je suis son Don José quand elle veut ;-) ). J'ai apprécié la justesse de son jeu dans ses différentes interprétations. Elle fut magnifique de maitrise et d'émotion. Quand elle a interprété "j'ai perdu mon Eurydice" mon petit cœur en a pris un coup! Merci merci merci!!!

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet