lundi, 25 avril 2016

Les voyages scolaires

Ma fille est partie aujourd'hui chez sa correspondante allemande Emily et ce pendant une semaine. Elle était toute excitée dès hier soir. Ce matin, nous l'avons accompagné jusqu'à l'autobus. Elle y a retrouvé ses copines. Elle nous a envoyé un message à son arrivée à Albstadt! Depuis pas de nouvelle ;-) ! Je suis ravie... Elle est partie en confiance car avec sa correspondante Emily le courant est tout de suite passé. Au cours de ces dernières semaines elles correspondaient bien. La voilà en Allemagne dans une famille à parler la langue. Quelle fierté pour un papa qui n'a même pas, à son âge, voulu traverser la manche! Une semaine en immersion c'est pas mal. J'attends son premier coup de fil pour nous livrer ses premières impressions.

Hugo est parti cette année aussi : en Italie. A Venise! Mais cela n'a pas été la même chose puisque ce fut juste un séjour linguistique! Pendant quatre jours ils ont visité Venise et ses alentours en groupe. Pas de famille d'accueil, de pratique de la langue de Verdi. Dommage! D'autant plus que lorsqu'on parle d'Italie, on entend patrimoine extraordinaire, une grande culture, une douceur de vivre. Quel dommage que cela ne soit pas possible d'avoir un programme de correspondance du type de celui d'Albstadt. Je pense qu'il a apprécié même si ce fut un peu lourd compte tenu qu'il a fallu travailler autour des monuments de Venise au pas de course qui plus est! Je n'en veux pas du tout à leur prof qui a fait ce qu'il fallait pour qu'ils puissent en profiter au maximum mais bon les choses prennent un peu plus de profondeur quand tu vas chez l'habitant pour vivre avec lui!

Ce que j'apprécie quand l'un est parti, ce sont les discussions du midi avec l'autre. Chacun avec sa personnalité et ses sujets de prédilections mais quel plaisir pour un papa de les écouter et de pouvoir répondre à leurs questions!

dimanche, 6 mars 2016

14

Voilà c'est aujourd'hui. Mes chers petits ont 14 ans. On est allé fêter cela en famille!

Ce fut une journée réussie. Les copines de Margot - Valentine, Hermione, Marion, Annaelle - lui ont fait une surprise cet après midi. Ma fille était ravie. Elles ont bien profité. A 14ans, on sait encore faire les fofolles et on aime cela! Je pourrais vous parler de sa douceur, de sa sensibilité, de son sérieux mais vous ne me croiriez pas. Quand elle décide quelque chose elle se donne la chance d'y parvenir. Et cela n'a pas changé avec les années. Elle commence à se poser des questions sur ses années lycées. Elle a une correspondante allemande, Emilly, avec qui elle correspond tous les jours en ce moment. C'est improbable. Entre l'utilisation du téléphone portable à grand coup de "whatsapp" et la chance d'être tombé sur une correspondante qui a envie de communiquer, c'est le duo gagnant et je ne parle même pas de la barrière de la langue qui n'en est pas vraiment une au final! Elle continue sa danse même si elle n'en fera pas son métier, je le sais elle me l'a dit! Elle fait le club photo du collège et elle aime cela. Elle est de nouveau célib mais chut je n'ai rien dit. Elle adooooore les fringues et le maquillage tout en dévorant les bouquins. Comme quoi on peut être superficielle tout en étant cultivée! A midi, c'est elle, qui, le plus souvent réchauffe les plats ou finit de les préparer quand elle ne décide pas de nous faire des macarons le dimanche après midi! A midi encore, il nous arrive de refaire le monde tous les trois avec son frère. Un amour de fille et j'ai droit à mon bisou tous les soirs!

Son frère justement toujours prompt à faire un bon mot mais beaucoup plus circonspect niveau cuisine et débarassage de table! Hugo, c'est plutôt Manga et vidéos en tout genre sur sa tablette et quand je dis en tout genre cela va de Cyprien à Joueur du grenier en passant par E-pensée et Minute papillon. Quand on demande à Hugo de faire quelque chose pour la communauté c'est l'aventure. Il est toujours partant pour montrer son enthousiasme débordant à grand coup de "pffffffffff" ou "pourquoi pas Margot, la dernière fois c'est moi qui l'ai fait!". Mais il le fait! C'est un peu fatiguant mais il faut savoir le prendre, c'est un entrainement! Hugo continue son théâtre qu'il pratique avec une passion discrète. Il sait jouer et en joue! ah ah ah! Ok je sors... Il se pose des questions sur ses années lycées comme sa sœur. Et comme sa sœur il cultive sa maturité avec confiance. Il fait ma taille désormais. Il est allé voir le spectacle d'André Dussolier avec sa maman en gagnant au jeu "pierre feuille ciseau" règles internationales contre sa sœur. C'est toujours lui qui se lave les dents le dernier!

Pourvu que cela dure! C'est une aventure fabuleuse que j'ai la chance de partager avec eux. Bon anniversaire mes petits :-)

vendredi, 6 mars 2015

L'anniversaire de mes enfants

Bon j'ai dit que j'arrêtais de commenter les anniversaires de mes petits. On va faire court mais faut quand même bien que je laisse une trace pour me souvenir avec tendresse :-)

13 ans ce sont écoulés déjà. Toute une aventure! L'école c'est bon! les caractères sont toujours aussi différents et s'affirment de plus en plus! Cette année les Tallet sont en force au collège. Les deux sont délégués de classe et le papa est parent élu. Les conseils de classe ressemblent à des réunions de famille! Margot est en classe compétence. C'est un peu déstabilisant au début puis on s'y fait. Leurs chambres ressemblent toujours à des chambres d'enfant. C'est simple on ne peut pas entrer. L'essentiel est ailleurs visiblement :-) Hugo est fou de manga et Margot est folle de roman et de manga aussi. Ils grandissent.

13 ans l'année du début de la maturité :-D On va au restau ce soir pour fêter cela. Allez Margot prendra des pâtes à la carbo et Hugo une bonne viande avec des patates!

jeudi, 18 décembre 2014

Ken Robinson: Le système éducatif tue la créativité (conférence TED 2006)

Cet anglais a un sens de l'humour ravageur! En 20 minutes avec tout dans la tête, il est arrivé à exprimer sa pensée en allant droit au but et en faisant rire son auditoire, du grand art! Thank you Ken

MAJ : Je viens de tomber sur le propos de Grothendieck parlant de l'enseignement, un écho émergeant du passé à ce qu'explique cet anglais! Documents provenant de site http://www.grothendieckcircle.org/

http://webusers.imj-prg.fr/~leila.schneps/grothendieckcircle/Guise1.jpg

http://webusers.imj-prg.fr/~leila.schneps/grothendieckcircle/Guise2.jpg

mercredi, 30 avril 2014

30 avril 2014 : journée de la non violence

Je suis contre toute forme de violence et encore plus celle faite aux enfants. Je ne vois rien qui justifie une fessée, une claque ou tout autre chantage affectif.

Aujourd'hui, j'ai joué avec mon fils au ping-pong. Je suis ravi de jouer avec lui. Il n'apprécie pas forcément les sports que j'aime mais je m'adapte à ce qu'il aime et il s'adapte aussi. Je suis ravi de l'accompagner dans ce sport. Ce fut un vrai plaisir cet après midi après 2h de jeux de ping-pong de voir mon Hugo arrêter de se prendre la tête et d'enfin sourire de ses coups ratés! Avec Margot c'est le vélo. Elle aime bien et de temps en temps nous allons jusqu'au lac de St André. Elle me raconte ce qu'elle est en douceur. J'adore la douceur de ma fille. C'est tout en observation, en délicatesse, en finesse. Et puis, je suis intrigué et admiratif de leur maturité.

Je veux partager le billet de Catherine sur cette journée. Je la remercie de sa positivité et de son écoute. Je conseille à tous les parents désireux d'avoir des relations plus bienveillantes avec leurs enfants et avec les autres adultes de profiter de ses stages "vivre en famille". Aujourd'hui, je suis un jardinier et essaie comme elle de planter des graines et de donner envie d'agir autrement que d'user de violence envers ses enfants.

lundi, 28 avril 2014

Des gens ordinaires?

Je suis tombé sur une vidéo parlant de l'enfance des "justes". Intéressant...

jeudi, 6 mars 2014

Mes petits ont 12 ans

C'est un privilège de parent que de dire "mes petits" alors que les enfants deviennent des grands. Et même quand ils en auront 25!

Ils viennent de rentrer au collège. Ils m'ont fait remarquer qu'ils apparaissaient sur internet sur mon blog précisément, que c'était des copains à eux qui leur avaient dit. Quelle surprise pour moi. Je n'avais pas envisagé l'éventualité aussi tôt :-) ! Et de dire "Hé papa arrête de raconter notre vie sur internet!!!" Alors j'ai réfléchi. Ils ont raison sur le fait que je dévoile un peu de ce que je peux observer d'eux. Je suis tellement content d'être leur papa que j'ai envie de le dire à la terre entière. Remarquez pour le coup avec internet c'est le cas! :-)

J'arrête de parler d'eux désormais. J'arrête de parler d'eux de façon imposée. Et j'arrête de mettre des photos d'eux aussi. Tant pis pour les milliers de fan de part le monde qui patientent tous les ans pour avoir de leurs nouvelles! Il va falloir que vous vous fassiez une raison! Sachez simplement qu'ils vont très bien et même trop bien certaines fois notamment pour ranger leur chambre ;-)

Le jour où je cesserais de ressentir cet amour profond qui fait battre mon petit cœur de papa c'est que je serais mort!

En attendant, je profite de ce jour pour leur dire

Bon anniversaire ma rêveuse Bon anniversaire mon rebelle

samedi, 28 décembre 2013

Documentaire sur le système éducatif suédois

Voici une vidéo qui parle du système éducatif suédois traitant spécialement de la petite enfance. Une vidéo de Marion Cuerq au titre évocateur "si j'aurais su ... Je serais né en Suéde!".

Pour moi une voie à suivre pour arrêter les violences éducatives et élever nos enfants :-)

PS : j'aimerais bien faire de la pub à Marion mais elle n'a pas de site à priori :-(

mercredi, 6 mars 2013

11 ans déjà

Et voilà une année de plus! Mes chers amours viennent de fêter leur 11ème anniversaire pardon anniv! Je me régale toujours autant avec eux :-)

Margot_2012.jpgComme chaque année, je vais commencer par Margot. Alors oui ma fille travaille bien à l'école même si elle est un peu fâchée avec la dictée :-) Elle arrive à suivre l'école, les cours de danse classique et contemporaine ainsi que des cours de théâtre! Tout en continuant de faire ses robes à l'aide de cahier où sont juste ébauchés le corps de jeunes filles qu'il faut habiller de pied en cap! Elle n'a pas abandonné les arts plastiques qui font partie d'elle. Elle développe son sens de la mode et de l'élégance. Bon en même temps elle commence à devenir une jeune fille. Le collège n'est pas loin... Et quand elle ne dessine pas, elle lit des bouquins. Et puis, elle teste ses qualités de jeune fille avec son papa! Des câlins plus appuyés façon films à l'eau de rose Hollywoodiens ;-) Si je vous disais que ma fille est une Bimbo me croiriez-vous! Et ben oui, elle a 142 de Qi mais elle a commencé bas!!! Désormais elle peut faire infirmière, c'est pas cool ça, mon petit cœur de papa succombe :-) . Bref ma fille trouve son chemin dans ce monde pour mon plus grand plaisir de la voir s'élever et prendre en assurance. Jusqu'ici tout va bien.

Comme sa sœur, Hugo travaille bien voir très bien à l'école. Il fait du théâtre aussi depuis 2 ans et à ce qu'en dit sa prof, c'est un acteur! Il ne faut pas trop le dire devant lui car il risque de prendre la grosse tête!!! Il prend conscience que dans certains domaines il sait plus de choses que d'autres alors des fois il nous la joue "Joe la science"! Le garçon est analytique. J'ignore ce que cela donnera dans quelques années mais bon sang il réfléchit! Il adore un manga : "One Piece". Il s'est mis en tête de collectionner cette série alors toutes les occasions sont bonnes pour acquérir les albums. M'est avis que d'ici la fin de l'année il devrait arriver à posséder la collection. C'est un joueur aussi. Il aime jouer à toute sorte de jeux sur tous les écrans peu lui importe! Et il se fait des séances de vidéos sur internet Cyprien, Norman et surtout le joueur du grenier. Il est fan. Mon fils est un fan de toute manière. A la télé, dés qu'une équipe de France joue, c'est un supporter inconditionnel! Je suis très admiratif moi qui suis distant de ce genre de sentiment. Bref, Hugo trace son sillon même si des fois il peut se sentir à coté de ses copains tant il est entier et franc du collier. Il continue de m'emporter avec son sourire infiniment tendre et plein!hugo_2012.jpg

J'allais oublier de dire qu'ils sont partis aux US en 2012 grâce à leur marraine! Ils sont partis avec elle comme des grands pendant 5 jours à New-York. Ils se sont régalés, ont pris plein de photos et ont promis de recommencer l'expérience. Si on m'avait proposé d'aller ne serais-ce qu'en Suisse à leur âge j'aurais refuser catégoriquement voulant rester dans les jupons de ma mère! Une sacré expérience! Le collège approche à grand pas. Margot souhaite faire une sixième aménagée pour continuer sa danse et Hugo veut faire du badminton la prochaine rentrée à la place de l'escrime. De nouvelles expériences en perspective qui ne seront pas forcément un long fleuve tranquille pour les parents! Promis je tâcherais de continuer d'être cool tout en serrant les fesses... un peu :-D . Ah j'oubliais l'essentiel, bon anniversaire mes enfants. Je vous aime!

Margot_hugo_NY_2012.jpg

mardi, 12 juin 2012

Peps magazine, le magazine de la parentalité positive !

Je crois que tout est dans le titre. C'est un nouveau trimestriel créé par Catherine Dumonteil-Kremer. Si vous vous posez des questions sur l'éducation, Peps magazine est fait pour vous. Et pour les autres, en l'achetant vous ferez l'économie de longues séances chez le psy dans 20 ans ;-)

mardi, 6 mars 2012

La décennie

Ca y est, mes enfants, mes amours ont 10ans! Cela fait une décennie que nous les avons accueillis. Dix années de découverte et d'aventure avec mes drôles. Cela a été dur au début. Mais les choses sont rentrées dans l'ordre. je suis heureux chaque jour d'être avec eux. Ils me remplissent de cette joie simple d'être là, vivant et curieux, s'enthousiasmant pour faire un gâteau ou pleurant de désespoir parce qu'on ne va pas au restaurant choisi. Ils sont pour moi une inextinguible source de questionnement sur les choses et leur importance et de remises en question de ce qui fait l'essentiel de nos vies. A longueur de billet d'anniversaire je parle d'eux de cette manière et les mots me manquent pour décrire mes sentiments et tout l'amour que je leur porte. Ce serai plutôt un cri assourdissant ou une mélopée encore jamais chantée, un son tellement fort qu'il en serai inaudible. Et je garde cette boule d'amour dans les tripes et le coeur comme un présent qu'ils m'offrent chaque jour.

Merci infiniment mes enfants d'être là et bon anniversaire à vous.

Je vous aime

papa-et-les-droles.jpg

lundi, 20 février 2012

On me voyait déjà...

En regardant, ce soir, le début de la cérémonie des victoires de la musique classique, en regardant une cantatrice (Renée fleming) chanter,

y'a Hugo qui fait :

C'est nul!

Moi qui commente :

Ah mon fils, et puis quoi encore...

Hugo de me répondre :

c'est pourri!

et Margot qui ajoute

c'est naze!

je leur dis que je trouve cela beau et puis Margot qui fait

Et puis quand tu seras à sa place et que tu voyageras dans le monde entier tu nous emmèneras

Et hugo d'ajouter

et on sera riche!

et maman de finir

hé bé tu perds pas le nord!

dimanche, 27 novembre 2011

Vomi

Margot vient d'avoir la gastro et Hugo l'a ce matin! Margot vient de me dire, je cite :

je supporte pas le vomi, bon sauf quand je vomis là je suis obligée..."

En attendant les parents croisent les doigts :-D

mercredi, 2 novembre 2011

Élever un enfant ?

Texte trouvé via la lettre mensuelle de l'http://www.education-authentique.org/

Steven Harrison a écrit :

Nous ne faisons pas des enfants par amour.

Nous faisons des enfants par confusion, par désir à la suite de nos idées, de notre besoin de sécurité. Nous faisons des enfants, c’est tout. Notre biologie nous y pousse.

Nous appelons « amour » le profond sentiment éprouvé pour nos enfants, mais il s’agit d’attachement. L’amour est tout autre.

L’attachement peut fonctionner pour protéger l’enfant pendant sa croissance. Mais ce même attachement le blessera et nous blessera lorsque nous ne pourrons le lâcher.

Nous ne pouvons élever nos enfants. Si nous le faisions, ils seraient pareils à nous. Au lieu de cela, effaçons-nous.

Le nouveau-né dépend entièrement de nous pour pourvoir à ses besoins. Ses pleurs sont une demande. En y répondant, nous créons les fondements de sa sécurité et la possibilité de ses propres découvertes.

Offrons-lui un environnement de liberté et d’espace.

Nous serons tentés d’essayer de forcer l’enfant dans le moule de notre monde, de notre rythme, de nos schémas. Nous serons tentés de conditionner l’enfant, de le socialiser, de lui imposer les règles qui ont été implantées dans nos esprits.

L’enfant apprend de notre être, pas de nos mots. Il observe activement notre quotidien. S’il y a un « fais cela », faisons-le. S’il y a un « ne fais pas cela », ne le faisons pas nous-mêmes. Vivons nos recommandations à l’enfant.

L’enfant sera conduit par sa volonté intérieure, ses intérêts et ses qualités inhérentes. Le matériau génétique, la mémoire biologique qu’il porte en lui interagira avec les forces de l’environnement, et la nature de l’enfant émergera spontanément.

Plus tard, libéré de cette idée que nous sommes des parents, l’enfant s’engage vers une vie d’adulte. La relation avec les parents existe maintenant seulement par réciprocité, non par obligation ou par culpabilité.

La manière dont un tel enfant, maintenant adulte, élève la prochaine génération pourrait être fondamentalement différente.

Nous ne pouvons produire d’enfants transformés par le seul fait de notre désir. Nous pouvons cependant laisser notre magma mental hors de l’affaire. Nous pouvons faire en sorte que notre centre conditionné soit absent du processus de soutien à l’enfant.

Nous produisons des enfants. C’est notre nature. Il n’est pas besoin d’envelopper cela de confusion ou de culpabilité. Faisons des enfants, adoptons-en, guidons-les, mais ne leur injectons pas notre conditionnement.

Laissons-les être ce qu’ils sont.

Extrait de Être un. Se trouver dans la relation, L’Homme, p. 129-132.

vendredi, 30 septembre 2011

Hugo est fou ;-)

Le weekend dernier, comme sa sœur va avec sa mère au course le samedi, j'ai demandé à Hugo de donner une demi heure à la communauté, afin d'aider à faire le ménage avec moi. Je lui ai laissé le choix de faire ce qu'il voulait, ranger sa chambre ;-) , passer l'aspirateur, vider les poubelles ou encore passer la toile dans la salle de bain. Le weekend dernier donc, Hugo a choisi l'aspirateur et je dois dire que la première minute a été difficile, ensuite le noble appareil s'est transformé en souris aspirante et là c'est passé tout seul!

Bon, Hugo a été très circonspect quant à l'horaire, la demi heure écoulée il s'est arrêté. Faut quand même pas pousser!!!

dimanche, 6 mars 2011

les 9 ans de mes enfants

Mes enfants me montrent que les relations peuvent être souples. Ils sont le roseau dans la fable de Lafontaine. Je suis fasciné par leur faculté naturelle à s'emplir de cette réalité qui nous est parfois tellement difficile et cela sans jugement. Avec beaucoup de confiance, ils abordent les choses avec l'urgence de l'essentiel. Si on prend le temps de les écouter vraiment, on découvre qu'ils ne jugent pas, ils observent et constatent. Ils peuvent s'émerveiller ou bien pleurer quand leurs sentiments sont trop forts. Ils sont des équilibristes de la réalité.

Commençons par Margot. Ma fille a cette fraîcheur unique de petite fille. Lorsqu'elle rit elle vous donne envie de rire à votre tour. Ma fille est très fine et menue, toutes les fringues lui vont ou presque. Elle aime particulièrement les jeans "slim". Elle aime être coquette mais rien d'ostentatoire juste le plaisir d'être jolie aux yeux de sa maman ;-) Ma fille sait ce qu'elle veut, j'en reste impressionné. Avec simplicité, elle vous dit comme cela dans la conversation "papa, tu vois c'est ici que je veux aller pour faire de la danse l'année prochaine!". D'année en année, elle continue de s'exprimer sur différents supports, dessin, écrit, peinture et sculpture, Margot ne se lasse pas. C'est toujours le bordel dans le salon quand elle a finit de travailler! Elle aime lire aussi. Purée, à son age, la seule idée de mettre mon nez dans un bouquin me donnait des boutons. Comme m'a dit un jour le pédiatre, Margot est transactionnelle! Elle fait en sorte d'éviter le conflit et est capable de prendre sur elle même quand des situations sont bloquées comme de mettre la table quand son frère ne veut pas. Ma fille ne s'en laisse pas compter pour autant, ça la saoule comme elle dit! Elle travaille bien à l'école et je pense qu'elle est contente d'y aller à tel point qu'elle préfère rester en étude certains soir plutôt que d'aller jouer au parc. En octobre, elle a changé de lunette car sa vue a baissé. Je me demande encore comment elle a fait pour voir pendant les mois ou sa vue n'était pas correctement corrigée. C'est ma fille, tout dans le discrétion. Ma fille a neuf ans cette année et prépare son spectacle de danse. Margot 9 ans

Hugo change. Il est plus calme qu'avant même s'il continue de s'emporter et ne cache pas ses sentiments. Il est entier quoi mais cela vous le saviez déjà! Il aime toujours autant les cartes à collectionner. Il commence aussi à être plus sélectif dans l'habillement. Et je te mets le Tee-shirt comme-ci et je veux pas prendre le jogue de cette couleur... Hugo a arrêté de faire du trombone et du chant. Par principe, je l'ai obligé à faire une activité cette année mais c'est difficile. Il aime faire des trucs quand il est dehors mais pas forcément cadrés. C'est avec difficulté que tous les jeudis, il va au "multisport", une activité proposée par la ville pour que les gamins essaient plusieurs sports. C'est déjà ça! Mon fils adore les écrans, que ce soit de télé ou de jeux. Cela me crispe velu. Hugo, en bon garçon, regarde avec flegme et détachement la table se mettre par sa soeur alors qu'il doit y participer aussi. Hugo, comme sa soeur, quand quelque chose l'énerve, il dit que ça le saoule et quand il veut vous faire comprendre que c'est pas rien et bien c'est giga important, ce sont les expressions du moment. Et quand Hugo vous sourit c'est toute la tendresse du monde qui vous prend! Hugo 9 ans

Bon anniversaire mes enfants, Neuf ans déjà, t'ain que le temps passe, ça me saoule tiens :-D

dimanche, 23 janvier 2011

37 ans

Aujourd'hui, après avoir regardé le film "lol", Hugo me fait : "cela fait 20ans que tu as eu 17ans!" et moi de lui répondre un peu dépassé "tu as raison fils et oui 20ans déjà..." . Ma fille, pour la première fois de sa vie et de la mienne, a décidé de ranger son coin et son bureau hier. Elle arrive comme ça et nous dit : "J'ai décidé de ranger mon bureau". Nous nous sommes regarder ma douce et moi et nous étions fiers de nous! Attendre que les choses prennent du sens pour les autres et pour ses enfants en particulier et s'apercevoir que cela fonctionne me renforce dans mes convictions même si des fois je bafoue sans vergogne les dites convictions par mes grognements d'ours mal léché de papa que je suis.

Hier soir, j'ai revu avec bonheur mes enfants que j'avais filmé en 2005 en revenant de l'école et dans notre ancien appartement. Les regardants tous les jours Je n'avais pas pris conscience à quel point ils pouvaient être joyeux et vivants. Les voir courir, ramasser du sable, grimper et sauter, chanter des comptines dans une langue approximative, raconter l'histoire de leur vie de l'instant et ma fille, du haut de ces lunettes lui mangeant la moitié du visage de m'intimer l'ordre "papa, J'AI FAIM!" devant la caméra et tout de suite après de me dire "tu fais la photo" dans un sourire et une vérité que seul les enfants de cet âge ont. Et les grimaces de mon hugo et la complicité avec sa soeur! Je vais monter tout cela en me régalant d'avance!

Et puis j'ai regardé le film "Persepolis" de Marjane Satrapi. Nous l'avions connu avec un de ces livres pour enfants "Ajdar" que les enfants adoraient à l'époque. Ce film est magnifique. J'ai beaucoup aimé la grand-mère avec cette verve et ses mots crues. Et puis J'admire cette femme. Cette histoire me touche parce qu'elle est universelle. Cela peut nous arriver. Rien n'est jamais acquis. Et cette force qui émane de Marjane, cette personnalité fragile et rebelle qui se construit avec l'amour de ses parents. C'est tout simplement beau et après cela se passe de mots.

Je viens d'avoir 37ans et ma vie commence à avoir du sens.

samedi, 6 mars 2010

Margot et Hugo 8 ans!

Mes enfants ont 8 ans aujourd'hui. Huit années que nous partageons la vie. C'est bon! Ils sont en CE1. Ils sont contents d'aller à l'école et y travaillent bien.

Lire la suite...

dimanche, 7 février 2010

L'asso jumeaux et plus de Haute savoie

J'ai participé pendant quelques années au conseil d'administration (CA pour les intimes) de l'asso jumeaux et plus du 74. J'ai vécu des choses fortes dans et avec ce groupe. Samedi, je suis allé à l'AG (Assemblée Générale) et j'ai pu revoir tout le monde. Je veux dire tout le plaisir que j'ai eu de les revoir, combien elles s'investissent et combien elles peuvent être efficaces pour l'asso. Comme leur pudeur naturelle les empêche de le crier sur tous les toits, je m'en charge :-) . Je me demande toujours quelle est ce petit supplément d'âme qui fait que ça marche entres elles et à l'époque entre nous. De voir cet engagement autour du bien commun qu'est l'asso dans le respect de l'action de chacune. Je les trouve admirables tout simplement. Elles ont été importantes pour moi et le resteront.

Pendant cette AG, j'ai aussi pu rencontrer les nouvelles têtes. L'asso se renouvelle et c'est bien ainsi. C'est le gage d'une vitalité certaine, de l'envie de rendre un peu ce que d'autres ont apporté par leur encouragement et leur dévouement. Je veux dire aussi que c'est bon de voir de nouvelles têtes car si tous, individuellement, nous sommes irremplaçables, l'essentiel est que l'asso continue de vivre et de faire ce pourquoi elle a été créé.

Longue vie à l'association jumeaux et plus de haute-savoie.

samedi, 17 octobre 2009

Devoir supplémentaire

Les devoirs ne sont pas obligatoires en élémentaire mais ils existent! C'est ainsi et les profs sont mesurés sur ce point. Hugo les fait et comme il comprend et maitrise ce qu'on lui demande de faire tout va bien. Hier donc, les devoirs allaient bon train et Hugo était concentré. Nous lisons dans son cahier de texte qu'il doit effectuer un travail supplémentaire quand il le souhaite à la maison ou en étude à l'école. Bien parti, maman décide qu'il doit faire une partie de ce travail tout de suite. Et là le drame a commencé (avec la voix journalistique caractéristique). Hugo s'est crispé autour de ce travail qu'il n'avait pas prévu de faire, maman s'est crispée d'entendre Hugo manifester son refus larvé de le faire alors qu'elle ne voyait pas vraiment le souci de ces devoirs supplémentaires. Je me suis crispé à mon tour de voir tant de crispation et de tension et en a rajouté une couche! Jusqu'à ce que je décide de stopper cette situation, Hugo ayant perdu toute sa concentration et pleurant de rage qu'on l'oblige à faire quelque chose qu'il n'avait pas décidé. Je rassurais maman sur son engagement de maman à faire de son fils un beau garçon intelligent et bien élevé! Je lui proposais qu'au lieu de l'obliger à faire le truc quand on le désirait nous, de lui demander de le faire dans un laps de temps raisonnable mais qu'il décide du quand il veut le faire, le croyant tout à fait capable de gérer son affaire seul.

Cela m'amène plusieurs observations. D'abord, Hugo est remarquable de pugnacité dés lors qu'il sent que la situation n'est pas juste. Il a ce don de discuter et d'argumenter encore et encore tel un vieux diplomate rompu aux négociations internationales, et pourtant il ne parle que le français ;-) , ce qui a le don d'énerver. Hugo ne lâche pas le morceau et il ne le fait que lorsque la situation ne lui semble pas conforme à ce que ses parents lui expliquent, ce qui m'amène à la seconde observation. Nous lui avons imposé de faire quelque chose en plus, sachant qu'il savait faire ces exercices, mais, en oubliant que ce n'était pas le moment pour lui. Nous nous sommes retrouvés piégés avec Hugo comme otage. Aveuglés par notre vécu, notre volonté d'efficacité pour le bien de notre garçon, pour aller vite parce qu'il sait. Une belle manifestation de notre inconscient je trouve. En faisant cela, nous avons quelques peu marchés sur nos grands principes de respect, de patience et d'écoute. Ma troisième observation est de me dire que cette attitude que nous avons eu est déresponsabilisante et contre-productive. En lui posant clairement ce que nous voulons et en définissant des limites de temps, je me suis senti pleinement dans mon rôle de parent, de papa et d'individu.

Lorsque j'ai posé clairement ce que nous voulions, Hugo a souri et il m'a dit d'accord. Nous verrons bien, j'ai confiance en lui :-) .

- page 1 de 4