dimanche, 3 avril 2011

Faire un lien avec Dotclear

Cela peut paraître trivial mais il n'est pas forcément aisé pour tous les utilisateurs de faire un lien c'est à dire de prendre un bout de texte et de lui mettre un lien dessus. Voici comment je procède. Prenons un exemple au hasard : Je veux transformer ce groupe de mot Le blog de Piwi est trop bien! en lien.

Je commence par copier le lien que je veux faire, dans cette exemple http://www.fonderie-piwi.fr/.

Je sélectionne le groupe de mots et je clique sur le bouton qui permet de faire le lien (entouré en rouge)

faire un lien dans dotclear

Je copie le lien dans la fenêtre qui vient d'apparaître et je mets un titre ou pas et la langue de ce lien ou pas. Perso, je mets toujours la langue et je mets un titre si le texte que je veux lier n'est pas en rapport direct avec le lien. Je clique sur "insérer" et le tour est joué!

faire un lien dans dotclear

Le résultat Le blog de Piwi est trop bien!

samedi, 13 juin 2009

Chambé-carnet sur les blogs

Hier soir, Je suis allé au Chambé-carnet. Avant d'être une association loi 1901, sous l'impulsion de JS, c'était un rendez-vous de passionnés de blog et de logiciels libres qui n'arrivait pas un trouver un bar pour discuter :-D !!! Maintenant, les chambé-carnet sont devenus plus pro, avec Bordeaux et petits fours! On pourrait regretter que ce ne soit pas Mercotte qui les fasse du reste car je pense que cela donnerait du relief à nos chers papilles! Et si elle ne se sent pas de le faire toute seule, je veux bien l'aider ;-) . Bref, cela parlait des blogs et comme je suis blogueur et que je m'intéresse à son évolution, c'est tout naturellement que je suis venu. Nous avons eu l'honneur d'écouter la présentation de Séverin, un blogueur pro qui anime, entre autre, un blog de présentation de gadgets USB entre autre. Ensuite, tout le monde, par petit groupe, a discuté des blogs en rebondissant sur ce qui avait été évoqué par Séverin. J'ai pu discuter avec Mercotte, Sandrine, Paul, un animateur du site Web in Alps. Sympa! Je laisse à la fin du billet, une photo de JS, le maitre de cérémonie ainsi qu'une photo des gens qui étaient venus pour l'occasion.

Puisque vous ne me le demandez pas, je vais vous donner mes impressions de cette soirée. Tenez vous bien, ça va dénoncer! La présentation des blogs était claire et intéressante quoiqu'un peu longue à mon goût. Une grosse partie était consacrée au moyen d'avoir une audience toujours plus importante à travers le référencement, l'analyse de son audience et la manière d'animer son blog. Bon, C'était orienté pour les gens qui veulent développer une activité rémunératrice mais pas forcément des gens qui ont juste envie de se raconter un peu. Je pense qu'il nous a fait partager sa vision des blogs. Je l'ai apprécié car c'est une vision plutôt pro des blogs avec ses incontournables maintenant cela reste une manière de voir les blogs qui est plus large que cela à mon sens. Et puis, j'ai pu assisté, en vrai, à une démo de l'Iphone de Mercotte. J'ai été fasciné par la fluidité des glissés des pages de cette appareil, Je comprends que l'on puisse acheter un truc comme cela, c'est pratique, extrêmement design et surtout ergonomique. Elle m'a fait une démo en glissant ses petits doigts sur l'écran tactile, j'étais comme un gamin! Avant cela, j'avais parlé avec une aménageuse de territoire (elle aussi a un Iphone ;-) ) dont j'ai oublié le nom (qu'elle m'excuse) et Fred (grand commentateur du blog de JS, suivez quoi!) . A la fin, j'ai discuté avec Sandrine, Paul,et un gars sympa dont j'ai oublié aussi le nom (qu'il m'excuse par avance). J'ai pris un grand plaisir à écouter les uns et les autres et retour des choses je leur ai présenté mon blog.

Merci à tout le monde pour ce moment sympa.

JS en plein action

Groupe Chambé-carnet 12/06/09

mardi, 19 mai 2009

Les passions

Je viens de terminer un stage professionnel qui dura trois jours. Il portait sur l'utilisation des fours à induction. Ce fut intéressant notamment par la visite d'une fonderie de fonte qui fabrique des carters moteur et des disques de frein pour le constructeur au Lion. Le métal liquide, la chaleur, les bruits, les odeurs, tout le charme de l'industrie métallurgique. J'aime cela. Nous étions une bonne quinzaine de participants venants de différents secteurs de cette industrie. Un soir, au restaurant, et oui les "métalleux" savent vivre aussi, Claude, un des participants avec une gouaille pas possible, nous a expliqué ce qu'il faisait après sa journée autour d'un four de refonte de cuivre. Il nous a expliqué sa passion pour les pigeons car il est colombophile. Ce fut un moment magnifique car non content d'expliquer sa passion, il voulu connaitre celles des autres. Nous avons donc fait un tour de table improbable où chacun a dit ce qu'il faisait, chacun avec sa sensibilité, oui le "métalleux" est sensible aussi, non mais :-) !!!

Donc, nous avions à la table des philatélistes, un numismate, un passionné de la seconde guerre mondiale (le plus jeune, il a 23 ans), quelques sportifs, un pompier futur papa, un passionné par ses enfants et sa femme ;-) , un amoureux de l'Afrique, un eonophile doublé d'un clarinettiste, un fan de musique et de randonnée, un passionné de puzzle d'au moins 5000 pièces, un fan de Genesis et surtout un fan de Mylène Farmer. Chacun a parlé de sa/ses passions et nous avons parlé des passions de chacun. Ce fut un moment inédit et fabuleux. De voir tous ces gens différents évoqués ce qu'ils aiment en dehors de leur travail dans autant de domaines, cela m'a passionné à mon tour :-)

Je retiens que le travail ne rempli pas toutes nos vies du moins pour les participants de cette formation mais je pense d'une manière générale. Autant de personnes autant de passions différentes. C'est chouette d'écouter des gens qui ont les yeux brillants ou le verbe haut quand il vous parle de ce qu'ils aiment. J'observe aussi que chacun est prêt à parler de ce qui le fait vibrer, cela ne demande qu'à sortir. Je suis à chaque fois étonné et fasciné par cette frontière ténu qui nous permet de passer de quelqu'un d'anodin, de transparent à quelqu'un de profond, à un être humain!

Je remercie tous les participants pour ces trois jours avec une mention spéciale à Claude pour son sens de la répartie et de la négociations des prix au restau ;-) !

dimanche, 31 août 2008

Deux blogueurs à connaitre

Le premier s'appelle Alain Caraco animateur du blog Multimodal. Alain pose des questions sur notre manière de nous déplacer et y répond! Je vous invite à lire les trois billets qu'il a consacré à la mobilité durable à commencer par celui consacré au transport publique!Je trouve ces propositions pleines de bons sens. J'apprécie ses analyses précises, hors des sentiers battus, apaisées quoi :-)

Ce qui m'amène vers le second personnage. Il s'appelle Jean-Michel Billaut. Il est marié avec une femme admirable et très connue, j'ai nommé Mme Billaut, enfin du moins dans son blog ;-) . Oui, il n'oublie jamais de lui glisser un mot, délicate attention d'un mari toujours amoureux ;-) . Son blog est consacré entre autre au déploiement de la fibre optique mais pas que justement. J'aime son style, entre le Moyen-Âge et le quatrième millénaire, un vrai régal. C'est un globe trotter et je ne résiste pas à l'envie de vous faire partager son aventure mongole. Il y a consacré 17 billets et si vous voulez vous dépayser, vous bidonner et comprendre les ++profondes++ difficultés, et je pèse mes mots, d'un gaulois au moment d'aller fertiliser la steppe. C'est grandiose et magnifique! Cela donne envie d'y aller en tout cas. Je rebaptiserais ce périple en "Le ya-yak à sa mèmère et les improbables tribulations d'un gaulois". C'est génial! Merci Jean-Michel et mes amitiés à votre dame ;-) !

dimanche, 24 septembre 2006

Paris Web 2006 : deux jours de pur bonheur!

Après ces quelques phrases à chaud, pardonnez ce texte qui sera truffé de compliments mais les mots ne suffiront pas à exprimer l'énergie,l'écoute et la force incroyable de cet évènement. Je veux revenir sur cette fabuleuse aventure organiser par des gens discrètements fabuleux, animer par des gens dotés de cerveaux qui fonctionnent pas trop mal.

Lire la suite...

samedi, 23 septembre 2006

Un peu d'accessibilité ou à chacun son message :-)

Pour les pressés : "Paris Web 2006 c'était fabuleux!"

Pour les Geeks : "A Paris Web 2006 y'avait Daniel Glazman. "Si t'avais vu comme il a pas la langue dans sa poche".

Pour les Marketeux : "Bon, on s'est fait taper dessus mais on a appris des trucs quand même! »

Pour les agences Web : "Quand je vais dire qu'il suffit juste d'utiliser un éditeur de texte et de lire les spec!"

Pour les blogueurs : "Tristan, « le capitaine », Karl, François, Monique ... et moi! ;-)

Pour les Québécois : "Fauuuut dzire qu'Denis a super bienn paarlé! On peut ête fieer du présideent dzu W3Qc"

Pour les handicapés : « Y'a du boulot en perspective mais on va y arriver. On pense à vous, on pense à nous! »

dimanche, 18 juin 2006

Ruby on Rails from Chambéry

Avec quelques minutes de retard, je suis arrivé avec Jean Noël à la rencontre improbable et surtout informelle organisée par François le garçon au sourire tendre. Le bar prévu était fermé, nous avons commencé dans le cloitre juste à coté. C'est donc dans un silence religieux que nous avons commencé à parler de Ruby :-) ! Après un tour de cloitre (entrecoupé par la venue d'Eric) pour connaitre les motivations des participants, le début a été consacré au retour d'expérience concernant la relation client/fournisseur en matière de logiciel en entreprise. Il y a toute une éducation à faire concernant les DSI en matière de logiciel. Ce qu'il est ressorti de ces discussions - Eric et Jean Noël avait beaucoup à dire - Le logiciel apparaît comme quelque chose de figée et devant faire "papa maman". Dans le meilleur des mondes, les clients devraient avoir une idée claire de ce qu'ils veulent et prendre du temps (par entrevues successives) avec les développeurs de façon à régler au plus juste les bogues de conception et les bogues tout court! Et j'ajoute que les clients devraient utiliser les souplesses du logiciel libre c'est à dire ne pas se concentrer sur le logiciel en tant que tel mais sur le service qu'apporte le développeur pour fondre littéralement le logiciel dans la vie des gens concernés.

Et puis, nous avons migré vers un autre bar. Après la commande, les discussions sont reparties sur les différences et surtout les avantages de Ruby on Rails par rapport à PHP, Python ou Java. C'est avec le regard d'un béotien que je m'exprime. Il apparaît que Ruby est un langage plus concis et plus simple à mettre en oeuvre que PHP, équivalent à Python et plus dans le coup par rapport à Java (qui faudrait voir comme le logiciel à papa). Ce que j'ai retenu aussi c'est que nous avons des développeurs en France, que c'est une techno jeune et dans le vent. Les geeks euh je veux dire les développeurs Ruby ne demandent qu'à faire des sites web pour les entreprises. C'est un outils que l'on peut facilement installer sur Mac (la majorité des développeurs sont sur Mac) et sous Linux mais avec plus de difficultés sur Windows. Bref Ruby on Rails a des atouts indéniables pour créer des applications web mais est encore jeune je pense.

Et puis nous avons abordé/trollé d'autres langages dont Java, PHP :-) Dans l'ensemble, Microsoft n'a pas été trop maltraité, nous avons pu reconnaître la très grande efficacité des techos Microsoft une fois leur système planté. Faut juste avoir des sous en trop, rien de plus! Et puis des discussions dans tous les sens sur les expériences de chacun dans leurs langages respectifs. Etant un programmeur du dimanche soir, je suis passé par des moments de flottements, hochant la tête pour rassurer la personne qui me parlait mais ne comprenant pas tout ce qu'on me racontait :-) . L'ambiance était très convivial et les propos étaient d'un niveau respectable pour un vieux comme moi car après être rentré à la maison, je me suis dit être le plus vieux de la bande, chose qui ne m'était jamais arrivé auparavant. Diantre, le temps passe!

Le père de famille qui est en moi à pris le dessus et nous sommes partis avec Jean Noël non sans avoir fait plusieurs haltes successives tellement les discussions étaient prenantes! C'était surtout Jean Noël, il faut le souligner :-D !!! Nous sommes arrivés à 15h et sommes repartis vers 19h. Nous étions une dizaine et avons convenu de nous retrouver pour rentrer un peu plus dans le Ruby si je puis dire, autour d'un projet par exemple. Merci à tous les participants et particulièrement à François pour cette après midi dominicale studieuse. Le seul regret est que Raphy n'ai pas pu venir!

Pour en savoir plus :

MAJ : JS a fait un compte rendu également de la rencontre : On est pas toujours resté sur les rails.... François s'est exprimé par les images : Photos de la rencontre Ruby on Rails à Chambéry, première édition

dimanche, 6 novembre 2005

La règle du jeu

Samedi matin, nous étions Sandrine et moi à la maternelle des drôles pour nous faire expliquer les règles des jeux de société que nous allons devoir utiliser lors des après midi jeux de société. Les maitresses nous ont expliqué dans le détail tout cela, quand, nous sommes arrivés à un jeu avec des règles trop contraignantes le rendant trop long pour les petits. C'est alors que nous avons mis au point de nouvelles règles en discutant de l'opportunité de telle ou telle action. Ce fut un moment dont j'apprécie encore la portée.

Nous étions 6 personnes et en l'espace de quelques minutes nous sommes arrivés à un résultat concluant et efficace. Et bien j'ai compris ce que signifiait le mot "participation". avant, dans de telles circonstances, je me disais toujours : "Nico tu dois proposer "L'IDEE" de la mort qui tue, une idée dont tout le monde devra s'accorder". C'était à chaque fois un défi pour moi. Comme je me trompais. J'ai compris samedi que ce n'est pas intéressant et contre productif. Pour la première fois, j'ai émis juste une idée et pas "L'IDEE" (de toute façon je n'en avais pas :-D) . Celle-ci a été reprise et modifiée légèrement. Puis de fil en aiguille nous sommes arrivés à quelque chose qui se tient. Quelle plaisir la participation juste la participation!

samedi, 13 août 2005

Bonne anniversaire DotClear

2 ans déjà!

Cela fait deux années qu'Olivier Meunier a donné de son temps et de son talent pour créer ce "blogiciel". J'ai connu Olivier électroniquement dans le sillage de Tristan Nitot. J'ai découvert son blog et ai commencé à le lire. Et puis, un jour, DotClear est sorti. Ce jour est le 13 Aoüt 2003. Je suis très content d'honorer DotClear car c'est grâce à cet outils que je suis devenu blogueur. J'ai attendu cet outils de blog. Je ne suis pas déçu. Alors bon anniversaire DotClear. Puisses tu avoir de plus en plus d'adeptes sans perdre ton âme. Merci à ton créateur pour ce boulot génial et merci à tous ces gens qui donne de leur temps et de leur talent pour l'embellir et le rendre encore plus attrayant et efficace.

PS : Pour saluer son auteur, je n'ai pas touché au premier billet, vous savez la phrase : "Ceci est le premier billet, modifiez le ou supprimez le.".

Second PS : Un grand Merci à Talou (Pascal Guimier) pour nous avoir rappeler cette date anniversaire et organiser cet évènement :-)

jeudi, 26 mai 2005

Le silence des sites web

Aprés ce long week end studieux, je trouve enfin le temps de finir d'écrire sur la version 2005 de LinuxEdu. Je n'ai pas terminé d'écrire sur ce salon. Cela me donnera aussi l'occasion de mettre certaines photos revendicatives et engagées. Attention, ça va dénoncer dure :-D

Lire la suite...

jeudi, 19 mai 2005

Un jeudi à LinuxEdu

Je passe prendre Raphy à 8h et nous voilà partis pour LinuxEdu un salon ayant pour but de promouvoir les logiciels libres dans les milieux de l'éducation et des collectivités locales mais aussi pour M. tout le monde, la preuve j'y étais :-) . Comme à mon habitude, je vais tenter de décrire non de manière exhaustive et détaillée cette journée mais de livrer très humblement mes impressions sur des gens qui ont des choses à dire. Internet c'est avant tout des gens, des vrais gens.

Lire la suite...

mardi, 10 mai 2005

Les chevaliers pourpres

Laisser moi vous conter l'histoire des chevaliers pourpres. Tout part d'un appareil photo que mon père, dit plume75, me prête pour l'occasion. Bref, je « shoote » comme un malade pendant une demi heure les participants au chambé carnet de mai.

Lire la suite...

samedi, 2 avril 2005

La fête du libre internet

Ce qui me plait avec internet c'est le rapprochement des gens. Le simple fait d'organiser une journée avec des gens passionnés me ravi. Voici un petit compte rendu sur la journée de samedi 2 avril organisée conjointement par Alpinux, Marmottux et CNet.

Lire la suite...

mercredi, 9 février 2005

Chambé carnet version 3 ou l'art de communiquer sans se comprendre

Juste un petit mot pour faire écho à Jean Sébastien Mansart sur le blog dédié. Avant tout, je tiens à remercier tous les participants. C'est un bonheur que de pouvoir partager avec des gens sur des sujets aussi diverse que l'utilité de la fibre optique, les blogueurs célèbres Tristan Nitot et Karl Dubost en tête et les coincidences imprévus quoique...

Habile transition pour évoquer les gens qui discutaient à la table juste à coté. Nous étions Alex, MH, Raphy et moi en grande discussion sur l'indicible pouvoir des coincidences quand je me retourne et tombe sur une skyblogueuse que l'on avait sans doute invité mais qui n'était pas venue. S'ensuit une discussion un peu folle :



moi : "Mais je vous ai déjà vu en photo avec vos copains"

elle interloquée

moi, qui surenchéri : "Vous êtes une skyblogueuse. Vous avez un skyblog!"

elle, qui commence à comprendre de quoi je parle : "Ah Internet!"

moi : "Oui oui, j'ai vu des photos de vos copains."

elle toujours en train de pianoter sur son portable : "Ah!"

moi : "Je vous explique, ce soir c'est le troisième chambé carnet, une réunion de blogueurs de savoie"

elle, délaissant une fraction de seconde son portable, sa copine levant la tête comme pour dire "laisse béton, il te drague le guss" : "Ah bon!"

moi, qui ne me démonte pas : "Vous n'avez pas reçu une invitation de notre part?"

elle : "Non!"

La discussion a fini comme elle avait commencé de façon surréaliste. Impossible de se comprendre. Dix ans d'écart c'est rien mais quelque fois c'est un monde que dis je un univers.

Bon on a fait quelques photos ici mais celle que je préfère c'est celle où on s'est pris pour des skyblogueurs. Désolé :-D

lundi, 1 novembre 2004

Un "vieux" coup de pied au cul

Ce week end nous sommes allés à la célébration des 50 ans de mariage d'une amie. C'était vraiment époustouflant. Ce n'était pas tant le nombre d'invités ou les victuailles non c'était la serreine jeunesse de ce couple.

Lire la suite...

samedi, 23 octobre 2004

Les JDLL 2004

Je ne saurais dire si je suis heureux ou content. Peut être un peu des deux! Je viens de rentrer des JDLL (les geeks apprécient fortement les acronymes). En fait cela se prononce les Journées Du Logiciel Libre, tout un programme...

Lire la suite...

samedi, 29 mai 2004

Au salon LinuxEdu

Jeudi, nous sommes allés, mes camarades d'Alpinux et moi, au salon LinuxEdu. Mon seul regret était de ne pas pouvoir voir Tristan. J'ai tellement de questions à lui poser... Bref, nous avons été accueillis par des hôtesses charmantes, et, le programme en poche, tel des hyènes assoiffées, prêts à sucer le moindre coin de stand, nous commençames à cheminer dans le salon.

Lire la suite...

mercredi, 26 mai 2004

Je me marie dans un mois

Dans un mois, jour pour jour, je vais me marier avec Sandrine. Je l'ai rencontré à l'université. c'était à Marseille. Je me souviens de ces lunettes trop grande pour son visage tendre et rond. Je me souviens de ces expressions à la fois timides et déterminées. Et nous avons discuté toute une nuit pour nous connaitre...un peu! Et le temps a passé. Année après année, nous avons appris à nous connaitre vraiment. Nous avons avancé dans la vie comme tout jeune couple qui se respecte. Le regard des autres a changé aussi durant ces années. Je me souviens toujours dans le réflexion de ma soeur lorsque je présenta Sandrine : "Alors je verrais plus mon frère!". Et puis, les relations se normalisent. On est pris au sérieux.

Une fois la situation stable, on envisage de faire des enfants. On est programmé pour ça. Faut bien qu'on perpétue la race! Je dis on envisage car on se prend la tête déjà sur le fait que l'on peut peut être ne pas procréer, un reste de l'université. Je fais une digression mais j'en viens à me dire que moins on en sait plus la vie est simple. Bref, on se jette. Et puis, le miracle de la vie prend forme dans le ventre de Sandrine. Plus prosaïquement, je dis merci à mes sprematozoïdes d'avoir eu le courage et le dévouement pour aller féconder les 2 ovules pondues. Merci les petits gars! Après 8 mois, les baigneurs sont arrivés. Sandrine est devenu maman et moi papa.

Après dix ans de vie commune, nous allons nous marier. Une bonne occasion de partager un moment avec la famille et les amis. Faut juste qu'elle trouve de quoi s'habiller ;-) .

dimanche, 14 mars 2004

Le départ d'un GEEK!

Bon bah voilà, un geek nous a quitté. Il est pas mort, il déménage juste. On ne le reverra plus sur Chambéry ou trop rarement. Un geek a beau être un geek il n'en est pas moins homme. Le geek a bien des défauts mais il est généreux et aime discuter dans un bar le soir avec des amis en toute simplicité. Oh, c'est vrai qu'il va vous raconter des histoires de babasse, qu'il va casser un peu de sucre sur le dos de Micro$oft et qu'il va vous expliquer des trucs supers simples...pour lui :-) . C'était une soirée dans laquel je me suis senti vraiment bien car l'esprit qui la guidait était la convivialité et la simplicité.

J'ai sincèrement apprécié discuter avec ce gars. On sent la passion et la précision dans son discours. Bon c'est pas un geek pour rien tout de même ;-) . Salut Fabien et merci. Heureusement qu'il y a internet...

PS : Aller voir son site, il est tout simplement "Geekesque" :-D

mardi, 23 décembre 2003

Je suis tombé amoureux de Karl

C'est encore grâce au Glazou que je tombe sur une des pages de Karl Bubost. Bon les divagations d'un ponte du W3C en pleine beuverie zoophile, pas de quoi se relever le nuit. Et puis, je vois cette photo de sucettes Chupa choops qui crève littéralement l'écran. Je lève un peu les yeux et je vois ce buste en guise de bannière et là je me dis que c'est vache de bien (remarquez pour un normand... :-) ). Alors je clique sur l'album photo et je commence par les photos les plus récentes : son voyage à Tokyo. Et là je reste scotché sur un autoportrait de lui. Il est assis nu sur son lit d'hôtel une véritable icone. Je suis devant mon écran stupéfait tellement l'image me saisi par son esthétisme insensé. Il me touche. Je parcours les images et tombe encore sur un autoportrait de lui lorsqu'il se photographie dans la glace avec ses baskets posées délicatements pour équilibrer la photo. C'est tout simplement génial. Je continue et tombe sur le bar La fabrique. Ce rouge presque sanguinolant m'emmène ailleurs. Ces gens, ces verres, ce temps figé par la photo m'attire. Avec Led Zep dans les écouteurs, c'est un pure régal. Merci Karl.

Et tiens, pour ma peine je m'en vais faire un poème zoophile. Cela me changera un peu.

cot cot cot
C'est mon poème gallinacé
Ma poule, j'arrive

- page 1 de 2