W3C et logiciels libres

Fil des billets - Fil des commentaires

jeudi, 14 juillet 2005

Free et le développement libre

On peut se demander si Free participe à l'effort pour le développement des logiciels libres en contre partie de l'utilisation importante qu'elle en fait. Je peux dire maintenant que oui. Free paye une personne pour faire du développement libre sur VLC (lecteur multimédia surpuissant). Je trouve cela vraiment intéressant que des boites en France commencent à considérer les logiciels libres et open source et leurs modèles de fonctionnement. Surtout si elles participent à leurs développements!

samedi, 26 mars 2005

Comparatif des licences logiciels pour les nuls!

Et bien voici le comparatif des licences logicielles enfin expliqué aux béotiens! Ce texte est remarquable car il explique de façon claire ce que nous avons le droit de faire ou de ne pas faire avec les "trois grandes licences" à savoir celles de Microsoft, de Mac et la GPL (GNU/Linux). Ce document est didactique, clair et surtout compréhensibles! Son auteur est Cedric Malherbe dit "Ced le licencieux" ;-) . Il n'a malheureusement pas de site internet actif en ce moment alors je ne peux pas faire de lien dessus mais vous pouvez toujours lui envoyer un petit mot de remerciement par courriel. Je vais commencer en lui envoyant un grand merci pour ce boulot :-) Il a présenté son travail voilà quelques jours sur la liste Interop de l'AFUL.

Ce texte est hébergé sur le site de l'adullact l'Association Des Utilisateurs de Logiciels Libres dans les administrations et les Collectivités Territoriales. Je trouve cette initiative intelligente et vraiment réaliste pour la modernisation de notre service publique. On peut juste regretter le lien sur Mozilla pointant sur mozilla US et non sur Mozilla europe. On ne se refera pas hein! :-) .

mardi, 8 mars 2005

Le combat contre les brevets logiciels commence...

Je viens de laisser un commentaire chez l'ami Daniel Glazmann (le gars qui m'oblige à apprendre l'anglais... et le yiddish ;-) ). Je reprend une partie du commentaire.

J'ai le sentiment que le combat débute maintenant. Je suis décidé à lutter contre "ce machin". Maintenant, plusieurs questions se posent à moi. - Quelles actions à courtes termes? - Quelles actions durables? - Comment les américains font ils pour continuer à faire du logiciel libre? - Serait il intéressant de faire un blog collaboratif sur cette question (avec des juristes, avocats, informaticiens, politiques, journalistes... - Je pense qu'il nous faudrait des leaders pour monter au créneau et pour organiser la défense. - Qu'est ce qui poussent la France et d'autres à accepter un tel texte? - S'agit il juste pour de défendre les intérets de quelques entreprises comme Alcatel ou FT? - Je ne comprend pas pourquoi nos politiques ne sont pas très locaces sur la question? - Ont ils mesuré l'ampleur du désastre à venir?

J'espère que cela aura au moins une vertue, celle de rapprocher les européens convaincus comme je peux l'être, et de créer une résistance d'ampleur et inédite par l'utilisation d'internet pour lutter et abroger le machin. On peut toujours revenir en arrière si la pression est puissante et qu'elle transcende les valeurs de l'argent et du pouvoir.

jeudi, 24 février 2005

Hakers vaillants!

Ces mots ne sont pas de moi mais tiré d'un vendeur de T-shirt bien inspiré je trouve. Tout cela pour dire qu'encore une fois sur Internet-actu, un article parle des hackers (que l'on traduit abusivement en français par pirate), ces gens capables par leurs talents de faire avancer la technologie, la sécurité informatique ou les possibilités des robots ;-) L'idée principale tourne autour de la propriété intellectuelle. Mais ce qui a retenu mon attention c'est surtout la citation de Steward Brand (MIT, 1984, devant la première conférence de hackers), je recite :

“D’un côté, l’information veut être chère, parce qu’elle a tant de valeur. Avoir la bonne information au bon endroit peut vraiment changer votre vie. De l’autre côté, l’information veut être gratuite, parce que le coût de sa distribution baisse de jour en jour. Ces deux phénomènes s’opposent. “

On pourrait reformuler/corriger les dernier mots par "le coût de sa distribution est quasiment nul". Je crois que Steward à résumé LE paradoxe absolu avec internet. En plus, le gars a dit cela en 1984, je reste sans voix.

dimanche, 20 février 2005

Les faits parlent d'eux mêmes :-(

C'est de plus en plus fréquent dans ma chère revue Automates Intelligents que l'on parle de logiciels libres. J'en suis très heureux :-) Dans son dernier numéro, un article répondant au doux nom d' "Offensive de Microsoft contre les logiciels libres" montre comment cette société étatsunienne entend combattre les logiciels libres. Cet article détaille les actions concrètes orchestrées pour tenter de tuer le logiciel libre. Une vue d'ensemble intéressante sur les agissements de cette entreprise et ce qu'il est utile de faire à savoir pour commencer, je cite, "aller vers des architectures hétérogènes et cloisonnées", en clair, utiliser d'autres systèmes que windows au hasard GNU/Linux :-) . L'article est plus complet dans la revue que je reçois par courriel. Pour cela il faut juste s'abonner, c'est gratuit!

J'en profite, encore une fois, pour remercier chaleureusement Jean paul Baquiast et Christophe Jaquemin. Ce sont les auteurs/compositeurs/interprètes et traducteurs qui commettent cette revue chaque mois et ce site. Je suis humblement fier d'être un lecteur de la première heure et donc de les avoir lu, et quelque fois juste parcouru il faut bien l'avouer tant l'information est dense, depuis le premier numéro. Ils sont animés de l'esprit scientifique ( leurs CV ressemblent à des romans d'aventure ). Ils gardent l'esprit ouvert et réaliste sur le monde et surtout ils agissent. Ils viennent d'ouvrir un blog. En fait, je suis secrètement un de leur fan! :-)

Leur article est à joindre à l'actualité sur l'entretien de Michel Rocard paru dans le monde à propos de la brevetabilité des logiciels en Europe (Lien découvert chez Laurent Denis) . Tout cela est inacceptable en l'état. Heureusement qu'il y a des hommes politiques comme M. Rocard pour comprendre en profondeur le problème et pour tenter de ne pas laisser faire n'importe quoi. et comme le dit Drucker : "Michel si tu nous écoutes beaucoup d'taaaalent, formidable!!!".

mercredi, 24 novembre 2004

Relayons, relayons

Je fais écho à l'appelle de Linus, Michael et Rasmus. Bon, c'est vrai que c'est dur a prononcé comme prénom, surtout le dernier mais il faut savoir que ces prénoms appartiennent à des gens très connus dans le monde des logiciels libres, un peu comme Majax, David copperfield et Garcimore pour la magie :-D . Ces gens importants, donc, lance un appel contre la brevetabilité des logiciels en Europe. Pour faire simple, rendre les logiciels brevetables cela revient à breveter des idées. Cela a pour conséquence d'avantager les grosses sociétés riches (américaines en majorité) qui pourront déposer à tour de bras des brevets débiles pour empêcher la concurrence de sociétés plus petites ce qui aura pour conséquence de tuer l'innovation. Une autre conséquence est juste de tuer les logiciels libres! C'est I-NA-CCEP-TABLE. J'avoue ne pas comprendre la position de la France dans ce problème puisque sa position n'est pas du tout claire :-(

Pour des explications plus pointus, je conseille vivement d'aller lire l'article posté sur Mozillazine-fr.

Quelque fois, ce monde me dégoute...

samedi, 2 octobre 2004

Le début de la fin de l'hégémonie Microsoft?

Ce matin, sur Europe 1, j'ai entendu une interview qui m'a fait extrèmement plaisir. Des mots comme logiciels libres et Open Office ont été prononcé et opposé aux logiciels Microsoft de manière positive. Il s'agissait de l'entretien avec le directeur de Microcost (entreprise de conseil pour réduire le coup de l'informatique en entreprise) , qui portait sur l'utilisation des ordinateurs au travail d'après une étude réalisée par leur soin. Il ressort de cette étude que 70% du temps passé devant l'ordinateur était consacré à la bureautique en générale (traitement de texte, tableur, navigateur internet et messagerie électronique). La personne expliquait que le remplacement de Word par Open Office qui, je cite ;"est un logiciel gratuit et de qualité", pouvait ce faire sur 95% du parc informatique des entreprises. Du grain à moudre pour les décideurs surtout lorsqu'il s'agit de sous-sous!!! On regrettera qu'il n'ai pas parler de Mozilla et de ces logiciels phares firecoincoin et thunderbird. Mais bon, j'ose imaginer qu'il y pensait fortement et que c'est une solution qu'il préconisera dans ces devis! Après un tour sur la toile pour me faire une opinion, j'ai trouvé d'autres sources relatant cette étude comme cette article sur zdnet ou bien sur ce site Traits d'Union CM.

Je salue cette société pour son réalisme vis à vis des logiciels libres. Dire qu'ils sont gratuits donc pas de frais de licence donc des économies est une chose vraie même si cela est une conséquence dans l'esprit du libre. Je pense qu'il ne faut pas se leurrer, le logiciel libre se fera une place d'abord et avant tout parce qu'il est gratuit. Ensuite viendra sa qualité et peut être à la fin l'esprit de partage qui l'anime!

Le petit bémol vient du fait que de plus en plus, dans l'esprit des gens, le libre est synonyme de gratuit, ce qui est une manière de voir par le petit bout de la lorgnette :-( Je voudrais rappeler que le développement d'un logiciel libre a un coup qui n'est pas négligeable et qu'il est supporté en partie par des grosses entreprises telles que IBM. Un logiciel comme Nvu de la société française Disruptive Innovation (oui je sais c'est tout en patois mais bon faut bien s'exporter!!!) en est un excellent exemple. Le logiciel libre est une utopie réaliste pas un rève pour coco nostalgique :-)

mardi, 1 juin 2004

Faisons comme Tristan

C'est en simple citoyen que j'ai envoyé un message au premier ministre pour lui demander de s'opposer aux brevets logiciels. Bon, je dois dire que c'est la faute de Tristan aussi. C'est lui qu'a commencé! En tout état de cause, il a raison finalement. C'est peut être une goute d'eau, mais plus il y a de goutes et plus cela fait tâche! Alors, je lance un appel, vous, toi, internaute, butineur patenté ou papillonneur d'occasion, informé ou ignorant, cours sur le site de notre premier ministre pour faire entendre ta petite voix contre les brevets logiciels. Tu peux utiliser ce que j'ai écrit dans ta propre lettre ou bien entendu ce qu'a écrit Le président de Mozilla Europe. Les idées ne sont pas brevetables non de non!

Lire la suite...

mardi, 9 mars 2004

Les mangeurs de cigognes!

Bon, autant le dire tout de suite, j'aime pas particulièrement les cigognes encore moins de manger des cigognes. Maintenant, je trouve que le collectif de mangeurs de cigognes pour la bonne cause est intéressant. Alors je veux bien sacrifier mon régime végétarien ;-) . C'est une expérience intéressante pour voir comment va réagir gogol lorsqu'il va voir tous ces liens sur ce site des comment déjà, Ah! des mangeurs de cigognes.

C'est marrant, car je me suis déjà un peu rendu compte de la puissance de la sémantique avec mon CV. Il a été découvert par ma boite, lors d'une recherche sur Internet sur l'ensemble des liens recouvrant l'entreprise. J'étais pas en haut de la liste mais pas trop loin tout de même. Je ne cite que deux fois mon entreprise dans mon CV. Alors lorsque la personne m'a dit qu'elle avait vu mon CV et que je m'intéressais à Internet tout ça, j'ai été surpris, un peu flatter aussi :-) . Je pense être devenue un brin rosissant en sortant du bureau :-D . Si dans ma boite, ils pouvaient ne serait ce qu'entrevoir la puissance d'Internet et des logiciels libres, je serais content.

MaJ : J'arrête la permission de mettre des commentaires pour ce billets. Désolé :-)

mardi, 20 janvier 2004

Le CSS pour les moyens

Voici css-astuces pour mettre en forme ses pages web en utilisant CSS. Vous savez le langage servant à faire la présentation de sa page internet. Le site se compose de pages décrivant à travers, je cite l'auteur du site, "un exemple, le code HTML/CSS intégral, expliqué ligne par ligne, et un commentaire général sur le script". A avoir absolument dans ses signets. On notera qu'il est réalisé en XHTML 1.0 strict (ce qui ne gâte rien :-) ) et qu'il se sert aisément des ressources d'OpenWeb.

Nota : Merci à LoG pour le lien.

vendredi, 2 janvier 2004

L'accessibilité commerciale!

Comment ne pas parler du site de la librairie Eyrolles. Pour tout dire, c'est le premier site commercial d'envergure se mettant aux "recomstandards" édités par le W3C à savoir XHTML/CSS. Ce sont plus de 50 000 pages passées à la moulinette des standards. Ce qui rend le site infiniment plus accessible qu'il ne pouvait l'être en tableaux imbriqués. Je trouve que c'est une réussite en bien des points.

Tout d'abord, c'est une vitrine extraordinaire pour montrer toute la puissance du couple XHTML/CSS. Finit la soupe des balises propriétaires. Finit l'optimisation pour tel ou tel navigateur. De plus, c'est une démonstration par l'exemple que cette technologie est mûre et qu'elle peut être déployé à grande échelle. Ensuite, on peut se réjouir de la maitrise technique disponible en France avec Olivier, Sam et les autres. Tristan l'a bien compris.

Et puis je me dis, qu'il éxiste des décideurs un peu plus ouverts et mieux conseillés que la moyenne et des sociétés de création de sites Internet un peu plus intelligentes et malines que la majorité. Cela est rassurant pour l'avenir. Finalement l'accessibilité comme un argument marketing ce n'est pas si bête si c'est une réalité. Gageons que ce n'est que le début...

samedi, 8 novembre 2003

Mon nouveau weblog !

Ceci est le premier billet, modifiez le ou supprimez le.

page 2 de 2 -