Père de jumeaux première partie : l'accouchement

Je débute cette histoire un peu au hasard, un peu pour aider, un peu pour expliquer mon expérience de papa de jumeaux. C'est un texte que je poursuis de temps en temps. Une trace tangible des souvenirs fugaces que l'on a de ses enfants qui grandissent si vite :-).

Il est environ 3 heures du matin à l’hôpital de Sallanches. La péridurale marche bien, Sandrine a pu garder ses forces. L’accouchement peut commencer. L’équipe s’avance soit deux sages femmes, la gynécologue obstétricienne, la pédiatre, l’assistante maternelle et la sage femme de garde à la maternité qui est là et…moi. Les petits jésus peuvent arriver. Après, huit mois d’attente, de vigilance et d’engagement total pour voir arriver nos chèrs amours.

L’accouchement commence lorsque la sage femme perce la première poche des eaux. A cet instant je me dis qu’on ne peut plus revenir en arrière et que ma vie va basculer. Sandrine est formidable. La sage femme en formation fait bien son travail devant le vagin de ma moitié tandis que l’autre aide à maintenir la concentration et la détermination de Sandrine. Et …moi, je suis porteur d’eau. Premier « supporter ». C’est Hugo qui sort en premier. La sage femme me montre le dessus de son crane qui monte lorsque Sandrine pousse et qui redescend lorsqu’elle arrête son effort. Là une émotion m’envahit emprunte d’émerveillement. Je vois le crane de mon enfant. Un de ceux qui s’est développé dans le ventre de Sandrine, que l’on a fait germer l’espace d’un plaisir.

Elle se bat pour faire sortir son fils et ce combat m’émeut. Je me dis que j’ai de la chance d’être avec une femme comme elle. Hugo n’est pas en reste. Il se bat lui aussi avec ses 2,5Kg tout mouillé. Il finit par sortir. Il est tout de suite pris par la sage qui l’emmène dans une salle à coté pour le nettoyer, le peser, le tester, l’habiller. Et moi, je suis là, abasourdi comme pétrifié, je défaillis un peu puis me reprends. Une émotion comme je n’ai jamais eu. Un élan formidable de la vie vers elle même. Je vais dans la salle où se trouve mon fils et je vois un petit bout pas gras du tout, désorienté, perdu, qui demande ce qui lui arrive. J’entends Sandrine me questionner : « alors, quel poids fait-il ? Va-t-il bien ? ». Je la rassure, lui dit qu’il va bien. Je bascule dans la salle d’accouchement, et je vois la sage femme appuyer comme une malade sur le ventre déformé de Sandrine. Cela m’impressionne. « Il faut que le second reste placé pour qu’il sorte correctement » me dit elle. Je me replace et je n’ai même pas le temps de jouer mon rôle de porteur d’eau que Margot est déjà sortie. C’était trop rapide pour moi. Je vois la tête de ma fille sortir. La sage femme lui tord le cou, la première épaule puis la seconde et voilà ma fille sortie de l’antre chaude et bienfaitrice. La sage femme me demande si je veux couper le cordon. Je m’exécute et vois ma fille basculer dans les bras de maman quelques instants puis suivre le même chemin que son frère.

La délivrance passée, Sandrine est fatigué mais heureuse. Fier d’avoir réussi à sortir les deux drôles. Et je suis fier d’elle. Bon, avec un bon chocolat chaud et quelques gâteaux tandis qu’elle ne peut rien avaler à cause de la péridurale. Et moi, je suis content, pas encore conscient de l’énormité de la chose et que je suis tout simplement père des deux plus beaux bébés du monde !

Commentaires

1. Le samedi, 3 janvier 2004, 15:33 par Talou

Très beau récit ! Pur et précis. Il m'a en un éclair rappelé tant de sensations déjà oubliées, malheureusement. Merci.

2. Le mardi, 8 juin 2004, 14:50 par Véro

Nico, je suis si émue par ton récit, j'en ai les larmes aux yeux, merci de me rappeler ce qu' Alain et moi avont vécu, non pas que je l'ai oublié mais qu'est-ce que j'aimerais le revivre... Bisous.

3. Le mardi, 25 janvier 2005, 22:38 par claire

Bonjour à tous.
C'est avec beaucoup d'émotions que je lis vos messages.
Je suis étudiante sage femme et je réalise un mémoire sur l'expression utérine c'est à dire quand on "pousse" sur le ventre de la maman pour aider le bébé à sortir. J'aimerai pour la rélisation de celui ci recueillir des témoignages de parents pour lesquels lors de la naissance de leur enfant, cet acte c'est réaliser. Ainsi vous me feriez partager votre vécu, votre ressenti...
Vous pouvez m'envoyer des mails : claire.chobeau@wanadoo.fr
merci d'avance pour votre aide et j'attend vos mails avec impatience.

4. Le lundi, 10 avril 2006, 21:31 par Yann

Moi aussi j'ai retrouvé l'émotion de l'accouchement de ma femme et l'arrivée de nos petites jumelles. Je réalise aujourd'hui, les larmes au yeux ne pas en avoir pleuré tellement l'événement m'avais émerveillé, absorbé, captivé et rendu joyeux... je revois l'étonnement de nos filles à peine sorties, posées tour à tour sur le ventre de leur maman tellement émue de voir "le miracle" se produire à travers son corps, sa vie. Elles nous regardaient avec leur yeux si grand ouverts, et nous écoutaient leur dire des mots tendres et doux pour les accueillir. Elles donnaient l'impression de "tout capter" ce qui se passait autour d'elle avec toute leur vie, de tout leur petit corps qui était à lui seul une grande antenne sur le monde...c'était si extraordinaire de vivre de tels instants !

5. Le mardi, 11 avril 2006, 10:10 par Nicolas

Merci infiniment Yann pour ce témoignage. Il me touche. Je mesure combien la naissance d'un coquin chamboule tout. Une vague, que dis-je, un ras de marée dans la vie :-) . Un passage, une métamorphose aussi pour les parents.

Je suis très heureux aussi de lire des papas (pardon pour les mamans :-) ) car je constate qu'ils sont trop rares. C'est pourtant pas une maladie d'être père ;-) !

6. Le mardi, 6 juin 2006, 23:53 par Hugo

Bonjour,
C'est tout à fait par hasard que je tombe sur votre blog.
Ma copine est enceinte, et le hasard a voulu que nous attendions des jumeaux... Je vais donc bientot étre papa de "faux jumeaux" comme vous l'étes, et cela m'a beaucoup ému de lire votre récit ! Je suis impatient de voir moi aussi arriver ces deux étres dans ma vie...
"Notre" grossesse est un peu spéciale car nous sommes bien jeunes, j'ai aujourd'hui 19 ans mais ces enfants sont des bébés désirés bien sur... Mais en tout cas, pour nous qui ne sommes pas trop "soutenus" par notre entourage (parents, amis...) votre témoigagne me fait beaucoup de bien !Merci donc pour cette page d'émotion et à bientot !

7. Le mercredi, 7 juin 2006, 22:07 par Nicolas

Merci Hugo pour ce commentaire. Un autre papa écrit, je suis un papa témoigneur comblé :-) !

Tous mes voeux vous accompagnent!

8. Le mercredi, 28 juin 2006, 22:19 par zaba21

bonjour, je suis futur papa de jumeaux (fille, garçon). votre récit calme mes inquiétudes grandissante à presque 8 mois de grossesse. J'aime déja ces enfants plus que la vie, j'espère avoir assez de réserve émotionel pour leur venu. Ma femme a eu une grossesse merveilleuse sauf les trois dernières semaines passées à la maternité. Elle est rentrée et nous attendons le grand jour. Encore merci

9. Le jeudi, 29 juin 2006, 08:10 par Nicolas

@ zaba21 : Allez, c'est le bout du tunnel :-) ! J'adresse, par avance, mes félicitations aux parents et souhaite la bienvenue aux deux plus beaux bébés du monde ;-)

10. Le vendredi, 18 août 2006, 20:12 par dina

Je suis maman de jumeaux et c'est un reel bonheur ; mon mari et moi mm sommes comblés , c'est parfois difficile mais leurs petits minois et leurs magnifiques sourires ns rappelle ce grand bonheur . BISOUS À TOUS ; la vie est belle!!!!

11. Le samedi, 19 août 2006, 22:12 par Nicolas

@ Dina : Vraiment d'accord! Bises à toute votre famille :-)

12. Le jeudi, 21 septembre 2006, 15:24 par MYLILI

bonjour à tous ! ce récit m'a beaucoup ému également, je suis maman de jumeau/jumelle de 4 ans, adorables, magnifiques...hélas leur père avec qui je vivais depuis plus de six ans a complètement "pété les plombs" après la dernières echographie qui annonçait leur arrivée imminente. il a assisté à l'accouchement et j'ai bien vu qu'il était "sonné" mais ce n'était plus lui, depuis je ne l'ai plus reconnu, distant, froid...j'ai dù divorcer et élever mes enfants seules et ça continue. C'est vrai c'est du bonheur en barre, j'ai cherché pendant longtemps à comprendre ce qui a pu se passer dans sa tête,il ne les réclame pas et ne vient pas les voir, il s'est exilé à + de 12 000 kms et ne fais rien pour eux .De temps en temps je l'appelle, il me dit qu'il pense à eux trés fort et qu'il les aime mais que c'est son choix et qu'il ne reviendra pas même si ça lui fait mal,....enfin mais ça me fait plaisir de voir qu'il y a des hommes qui assurent, bises à tous ! je vous envie !

13. Le dimanche, 24 septembre 2006, 22:58 par Nicolas

Merci pour ce témoignage boulversant MYLILI. Je comprends votre désarroi et votre incompréhension. Je ne veux pas me faire le défenseur de votre ancien compagnon mais quelque fois il est impossible de faire face à une situation. Elle vous étrangle et vous étouffe et vous ne pouvez rien faire d'autre que de fuir.
J'ignore si vous avez lu le billet que j'ai rédigé sur la peur qui a été la mienne pendant la première année des coquins mais je peux vous dire que j'étais mal, très mal à certain moment et pour tout dire, ce billet dont je vais vous donner le lien est le véritable déclencheur de ce blog. Je voulais partager cette profonde difficultée, la crier à tout le monde afin qu'elle passe. Cela m'a fait du bien :-) . www.mahtribu.net/aroblog/...

Ne désespérez pas!

14. Le lundi, 25 septembre 2006, 11:04 par MYLILI

Bonjour Nicolas, effectivement je n'avais pas lu le billet sur la peur, je viens de le faire et je suis en larmes. Mon Dieu comme comme je reconnais là mon ex-époux, lorsque nous avons divorcé, le jour de la conciliation, il a dit au juge qu'il n'avait rien à me reprocher mais qu'il voulait plus de cette vie, quant à moi je lui ai dis que je ne voulais pas divorcer de l'homme que j'avais épousé mais du MONSTRE qu'il était devenu ! parce que c'est comme ça que je l'ai ressenti, alors que je portais le fruit de notre amour, je l'ai vu se changer en monstre qui ne se contrôlait plus et qui ne savait plus quoi inventer pour me dégouter et mieux fuir. Une nuit alors qu'on tentait de rendormir les jumeaux, il m'a dit : " mais pourquoi y en a deux ! j'étais choquée, il l'a remarqué et la nuit d'après il a commencé à découcher après avoir trouvé un lit où dormir chez une ravisseuse de mari qu'il a ramassé sur le trottoir. j'ai essayé de comprendre et j'ai lu tout ce que je pouvais lire, mais c'est la première fois que je lis quelqu'un qui raconte sa peur. ça me fait mal et ça me fait du bien aussi.Puis je me dis qu'il faut être fort et courrageux pour gérer cette peur et que le père de mes enfants n'a pas eu cette force là, et aujourd'hui j'ai un fils de 4 ans qui dessine pour la fête des pères "un petit garçon qui pousse un monsieur dans le feu" et qui veut m'acheter un prince au magasin ! . C'est dur! mais je m'accroche, merci de m'avoir permis de m'exprimer.ça m'aide un peu à comprendre mais ma douleur est toujours aussi grande .

15. Le lundi, 25 septembre 2006, 23:11 par Nicolas

Que c'est difficile tout cela bon sang! Si vous voulez en parler, je vous donne mon adresse courriel ntallet__@__free.fr (enlevez les "_") . Si cela peut vous permettre d'avancer sur votre chemin...

16. Le mercredi, 27 septembre 2006, 14:18 par MYLILI

MERCI Nicolas, c'est très gentil, j'espère ne pas avoir "plombé" l'ambiance de ce billet, que les lecteurs se rassurent , malgré tout mes zouzous sont très heureux et se porte à merveille ! Nous avons d'exellent moment de bonheur et sommes très unis, je dis parfois qu'on est devenu des tripplets !!! c'est dire !
je souhaite beaucoup de bonheur aux familles de jumeaux et plus !!!

17. Le mercredi, 27 septembre 2006, 18:30 par Nicolas

Non non, l'ambience n'est pas plombée :-) . La vie continue et c'est là l'essentiel!!! Je vous souhaite en retour beaucoup de bonne chose :-)

18. Le samedi, 14 octobre 2006, 00:35 par Sandrine

Bonjour, et.....merci
Merci pour ce témoignage qui fait chaud au coeur !
Maman de juju Clémence & Valentine je suis heureuse de voir que des hommes (comme le mien) ont assuré et assurent !
Je vous invite à visiter mon site sur mes juju et à laisser un message sur le livre d'or.
Je vais mettre un lien vers vous bien sur.
Milles merci et bisous à vos juju

19. Le jeudi, 19 octobre 2006, 22:41 par coco

bonsoir,les miens ont 8moiset j'espère que le père ne prendra pas la poudre d'escampette.
au secours!

20. Le vendredi, 20 octobre 2006, 07:54 par Nicolas

@Coco : Cela fait déjà 8 mois, à mon avis y'a plus de risque :-D !

21. Le lundi, 23 octobre 2006, 15:20 par MYLILI

Mais non mais non coco !!! il faut pas avoir peur ! ils sont pas tous...euh comment dire....IRRESPONSABLE !!! Non ...confiance, confiance , j'ai eu une mauvaise pioche voilà tout, tu as certainement plus de chance. je te souhaite autant de bonheur que j'en ai avec mes zouzous, du courrage aussi parce que jusqu'à deux ans c'est un peu rude mais c' est de l'or en barre !!!

22. Le jeudi, 8 février 2007, 16:19 par Julie

Bonjour et merci pour cette histoire formidable. Je suis future maman de vrais jumeaux et je dois normalement accoucher la semaine prochaine et c'est rassurant à quelques jours de lire votre témoignage!!! En tout cas bonne continuation et vive les jumeaux, c'est que du bonheur!!!!!

23. Le vendredi, 9 février 2007, 08:06 par Nicolas

Merci Julie. Je ne doute pas que votre accouchement se passera bien. Mes encouragements vous accompagnent pour la suite :-) .

24. Le mardi, 3 avril 2007, 14:59 par roxane, future maman emotive!

je seche mes larmes et je suis a vous!
je suis enceinte de jumeaux et mes deux p'tits cocos vont pointer le bout de leurs nez dans 4 semaines maximum..votre récit est magnifique et je m'empresse de le faire lire au futur papa..cela le rassurera surement!que d'emotions qui nous attendent!bonne continuation a vous ainsi qu'a votre femme et vos enfants!

25. Le mercredi, 4 avril 2007, 08:57 par Nicolas

Merci Roxane. Tous mes voeux vous accompagnent pour votre accouchement :-) . Et si cela peut vous aider, si vous cliquez sur le lien suivant vous pourrez trouver d'autres billets : www.mahtribu.net/aroblog/...

26. Le mercredi, 20 juin 2007, 01:15 par geroimo

Je viens tout juste hier soir d'apprendre que ma femme et moi mm attendions des jumeaux bien-sûr nous ne savons pas encore les sexes ou si ce sont de vrais jumeaux mais tout ce qui m'importe c'est qu'ils aillent tous les deux biens ainsi que la maman
Quant à moi j'attend le jour ou nous ne seront plus deux mais bien trois dans nptre petit nid douille.
merci Nico pour ce temoignage et a bientot je vous tiendrez au courant.

27. Le lundi, 16 juillet 2007, 14:56 par Shystoof

Futur papa de jumeaux, déboussolé, heureux et paniqué
Bonjour Nicolas,
Merci à toi, ça fait du bien de voir les papa s'échanger leur vécu!
Comme Geroimo, je viens d'apprendre la grossesse gémellaire de ma ptite femme ! C peut être un peu prématuré( cela ne fait que 5 semaines) et vu qu'on a eu un faux départ en début d'année(PMA)...Mais bon 1ere eco il y a 3 jrs et nous voila lancé ds la merveilleuse aventure des Jumeaux !!!
En fait je crois que je ne réalise pas encor, en revanche nous avons un couple d'amis qui attendent le mêm heureuse évènement pour Sept( ça va peut être nous aider).Je crois comprendre en parcourant les différents échanges que les difficultés ainsi que les moments de bonheur sont multipliés par 2.
G un millier de question mais je préfère rester prudent pr l'instant !Bon allez juste une, Avez vous fait appel aux asso pr les parents de jumeaux ??? (Jumeaux et plus...) ???.
A bientôt, je me permettrais de revenir vers vous, avec peut être un échange un peu moins décousu (-: ... La folie me guette.

28. Le mardi, 17 juillet 2007, 08:42 par Nicolas

Bonjour Shistoof

Tout d'abord, on peut se tutoyer :-) !
Je confirme que l'annonce d'avoir des multiples rend quelque peu euphorique :-) . Les questions s'annoncent nombreuses et multiples. Il m'apparait important de dire aussi que chaque couple doit trouver ses solutions car des conseils vous n'allez pas arrêter d'en recevoir les plus utiles comme les plus futiles!

Pour répondre à ta question, oui nous avons adhéré à jumeaux et plus (www.jumeaux-et-plus.fr/) et nous continuons d'être adhérent pour plusieurs raisons. Quand les drôles naissent, les asso sont une aide incomparable notamment pour la mise à disposition de matériels comme les Cosy, les poussettes, les siège auto... et pour acheter "en gros" et se faire livrer à la maison couches et lait maternisé à bon prix à la CDM (www.centraledesmultiples....) Et puis, l'entraide n'est pas seulement matérielle, elle est aussi morale. De pouvoir discuter entre parents de multiples est un grand réconfort. L'ambiance, lors des rassemblement est toujours sympa et très conviviale. Bref, pour toutes ces raisons ajoutées à celle de remercier les bénévoles qui oeuvrent pour rendre service aux autres comme d'autres l'ont fait pour eux, nous adhérons.

29. Le mardi, 17 juillet 2007, 11:38 par Shystoof

Bonjour Nicolas,
G effectivement commencé à parcourir le site de Jumeaux et plus ds mon secteur et ils me paraissent être d'un grand secours.
Je crois que pr l'instant le mot d'ordre est chouchouter la maman et repos repos repos (-;
Merci et bravo encor à toi pr ton blog : C une mine d'or !
@+

30. Le mercredi, 21 novembre 2007, 14:21 par monniermarion

Bonjour à tous et à toutes,

Je suis étudiante en psychologie du développement, et je réalise un dossier sur la parentalité et la gémelité (de la grossesse à l'enfance). J'y parle des répercussions concernant les parents, mais la littérature mentionne principalement les mères. Je cherche donc un papa de jumeaux qui serait d'accord pour répondre à quelques questions, afin d'apporter à mon dossier un témoignage de père.

Je vous laisse mon mail, n'hésitez pas à me contacter : marion-monnier@orange.fr

À bientôt j'espère!
Marion

31. Le mardi, 8 janvier 2008, 15:25 par delphine

ça fait du bien de lire toutes vos histoires et de réaliser que malgrés les difficultés,ce n'est que du bonheur! j'attend un garçon et une fille, ma césarienne est programmée dans 10 jours (j1 est en siege!) et je suis un peu angoissée de bientot rencontrer mes bébés. j'ai une fin de grossesse difficile, mon ventre est tellement énorme que je ne dors plus, j'ai mal partout,j'ai de terribles brulures d'estomac mais c'est pour la bonne cause et j'en ai plus pour longtemps. bon courage à toutes les mamans qui sont dans ma situation et à tous les maris qui comme le mien ne savent plus quoi faire pour nous aider!

32. Le mardi, 8 janvier 2008, 22:01 par Nicolas

Merci Delphine! Après les mois d'attente, l'aventure continue va re(doubler) de surprises, d'étonnements, de fatigues, de stress mais assurément de joies intenses. Je suis de tout coeur avec vous et garde une pensée affectueuse pour votre mari :-) !

33. Le jeudi, 17 janvier 2008, 16:59 par mag

moi aussi j'ai accouché de mes jumeaux par voies basse et moi aussi la sage femme m'est grimpé sur le ventre en appuyant comme une malade mais j'en ai gardé des séquelles ! 19 mois apres je dois passer une radio des cotes car j'ai peut-etre des contusions ou pire , une cote félé ! en fait , il était pire que le votre : péridurale qui ne marche pas , épisiotomie , révision utérine , ventouses pour les 2 bébés cette fameuse sage-femme et en prime mes bébés sont partis en néonat 1 mois , mais bon , il parait qu'on oublie ! je vous direz ça dans quelques années , le temps de digérer ce premier accouchement tres beau récit en tous cas !

34. Le jeudi, 17 janvier 2008, 16:59 par mag

moi aussi j'ai accouché de mes jumeaux par voies basse et moi aussi la sage femme m'est grimpé sur le ventre en appuyant comme une malade mais j'en ai gardé des séquelles ! 19 mois apres je dois passer une radio des cotes car j'ai peut-etre des contusions ou pire , une cote félé ! en fait , il était pire que le votre : péridurale qui ne marche pas , épisiotomie , révision utérine , ventouses pour les 2 bébés cette fameuse sage-femme et en prime mes bébés sont partis en néonat 1 mois , mais bon , il parait qu'on oublie ! je vous direz ça dans quelques années , le temps de digérer ce premier accouchement tres beau récit en tous cas !

35. Le lundi, 25 août 2008, 21:53 par Glantine

Merci, le texte est si joli et rappelle de merveilleux souvenirs. Rigolo de les re-vivre via un récit de papa !
Les miens, fille et garçon aussi auront 3 ans à la fin de l'année et ce moment paraît si loin déjà.....

36. Le lundi, 1 septembre 2008, 10:41 par Nicolas

@ Glantine : Content que vous ayez le sourire. Les trois premières années passent si vite :-)

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet