Mot-clé - Saint-Sulpice

Fil des billets - Fil des commentaires

dimanche, 26 mai 2013

Les paniers de la Dhuy

Samedi nous sommes allés visiter l'exploitation de Patricia et André à Saint-Sulpice. Ils sont maraichers et font depuis 2008 des paniers de légumes et de fruits pour gagner mieux leur vie qu'avec la grande distribution. J'avais vu leur voiture dans Chambéry et nous voulions trouver des produits de saisons à proximité de notre lieu d'habitation et les paniers de la Dhuy sont arrivés! Nous allons les chercher tous les jeudis à la gare de Chambéry. Patricia et Sylvie nous accueillent et c'est un plaisir. Patricia est une femme engagée. Samedi, elle nous a fait faire le tour de l'exploitation dont voici quelques photos :

Nous avons visité les champs et les serres serres_et_champs_les_paniers_de_la_dhuy.JPG

A cause du mauvais temps, ils sont obligés d'utiliser les serres plus qu'habituellement. culture_serre__les_paniers_de_la_dhuy.JPG

Ici la culture des salades qui sont un régal! salade_les_paniers_de_la_dhuy.JPG

Là culture du fenouil et des courgettes courgette_fenouil_les_paniers_de_la_dhuy.JPG

Là encore les tomates tomate_les_paniers_de_la_dhuy.JPG

Elle nous a emmené voir ses fraises dont elle espère nous faire profiter d'ici à juillet si j'ai bien tout compris. Oui Patricia, le temps va devenir clément et on va les avoir!!! fraise_les_paniers_de_la_dhuy.JPG

Je ne résiste pas à l'envie de vous montrer où sont préparés nos paniers : preparation_des_paniers_de_la_dhuy.JPG

Enfin je ne résiste pas de vous montrer le panorama que l'on peut observer de l'expoitation. C'est beau même quand c'est bouché! panorama_les_paniers_les_paniers_de_la_dhuy_1.JPG

panorama_les_paniers_de_la_dhuy_2.JPG

Je crois fort à ce type de relation. On connait les gens, on connait le lieu de production et surtout tout cela a du sens. Je suis admiratif de cette femme. Elle a quitté son bureau de comptable pour devenir agricultrice. Elle a choisi une vie qui lui donne plus de sens. Cela se sens tout de suite quand on discute avec elle. Et j'aime cette volonté de transparence. André, son mari, n'est pas en reste. Quand on parle un peu, on devine rapidement le bon sens paysan, le sens de la terre. Si vous voulez profiter des paniers de la Dhuy, c'est par ici.