jeudi, 24 juin 2010

Comme une enfant pris les doigts dans le pot de confiture

Hier, j'ai entendu l'épouse de notre ministre des retraites expliquer qu'elle n'était pas au courant d'avoirs qu'aurait oublié de déclarer sa patronne, la femme la plus riche de France. Ce matin sur Europe1, l'avocat de Mme Woerth explique qu'elle avait décrochée son travail grâce à ses compétences ce dont je ne doute pas un seul instant. Une femme aussi brillante ignorant à ce point la situation de la dame pour qui elle travaille, je trouve cela un peu fort de café. En écoutant tout cela, je pense qu'elle me prend pour un con et j'aime pas du tout. Comme elle ne peut pas dire qu'elle le savait, cette directrice des investissements feint de l'ignorer et va démissionner après 3 ans de bons et loyaux services. Comme une enfant pris les doigts dans le pot de confiture tiens...

Je me demande quelles peuvent être les ambitions de cette dame, l'appât du gain, la karrière , le pouvoir. Je me demande aussi quelles peuvent être ses valeurs? Est-ce que l'argent doit tout faire accepter et doit tout rendre acceptable? Est-ce que le but dans la vie est de gagner de l'argent? En relation avec cela, j'ai entendu à la radio récemment, le docteur urgentiste qui disait en parlant des gens qu'il avait côtoyé au moment de mourir ne demandaient pas des nouvelles de la bourse mais de leurs proches. C'est, me semble-t-il, qu'il y a bien plus de richesse à tirer de soi-même et des autres que celle sonnante et trébuchante!

sources :
Sur France 2
Sur le monde

lundi, 2 novembre 2009

La folie de l'argent

Ce soir je suis tombé sur plusieurs billets qui concerne la liberté et la protection de cette liberté. Tout dépend du coté où l'on se place!

L'hadopi et toutes les autres lois visant à "protéger" les artistes ou les oeuvres des artistes ne sont fait, en réalité, que pour protéger les bénéfices de sociétés privées. Sommes-nous juste des consommateurs ou plus que cela? Pour ma part, j'ai besoin d'argent pour vivre mais je ne vis pas pour l'argent!